Qu'est-ce que la compensation carbone ?

"Si l'on m'apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier."
Martin Luther King

Vous l’avez sûrement remarqué, depuis quelques années, les compagnies de voyage et de transport vous proposent de compenser la quantité de carbone que vous consommez lors de votre périple. Mais cela sert à quoi ? Est-ce vraiment utile ?

Mais déjà qu’est-ce que la compensation carbone ?

Le Comité 21, association française pour le développement durable, définit cela comme un « mécanisme de financement par lequel une personne physique ou morale substitue, partiellement ou totalement à une réduction à la source de ses propres émissions ». Pour faire plus simple, cela signifie que vous payez un prix en fonction du CO2 rejeté que vous n’avez pas pu réduire sur une activité / période. Pour ensuite reverser l’argent à un projet durable.

Ce principe est entré en vigueur pour les entreprises avec le protocole de Kyoto en 2005. Depuis, de nombreuses plateformes sur internet proposent aux particuliers de calculer leur empreinte carbone pour différentes activités.

Comment est-ce que cela fonctionne ?

Le principe de la compensation carbone repose donc sur le fait qu’un individu puisse compenser les conséquences de d’1 tonne de CO2 rejeté en investissant dans des projets qui permettront la capture d’1 autre tonne de CO2.

La compensation carbone repose sur 3 phases importantes :

  • Limiter au maximum l’empreinte carbone de son activité (transports, production, chauffage, électricité)
  • Calculer ce qui n’a pu être évité
  • Compenser ce qui a été rejeté en t de Co2

Dans quel cas les gens le font ? Quand ?

Les citoyens comme les entreprises, les collectivités, les événements peuvent mettre en place cette compensation.

Pour les particuliers, il s’agit d’une démarche volontaire qui va concerner leur vie en générale (habitation, chauffage, voiture, électricité, etc.) ou plus précisément certain cas, comme le voyage. C’est une démarche qui se veut personnelle, en accord avec les valeurs et principes de l’individu.

Les entreprises utilisent le système des crédits carbones (1 crédit carbone = 1t de CO2) pour récompenser la quantité de carbone non-rejeté. Le but est, initialement, de récompenser les efforts des entreprises qui ont réduit leurs émissions de carbone.  Ceci en octroyant un crédit carbone qui peut ensuite être vendu à des entreprises moins vertueuses comme « droit à polluer ».

Les entreprises constituent la plus grande part de compensateurs, mais aussi car c’est obligatoire pour elles, notamment en Europe. Par ailleurs, cela permet d’améliorer l’image de marque de l’entreprise en montrant une image plus verte, et de répondre à un besoin croissant des consommateurs de se diriger vers des produits plus responsables. Les standards concernant les entreprises sont beaucoup plus poussés et expliqués ici.

Comment appliquer la compensation carbone ?

Il faut commencer par réduire vos activités source de pollution en vous posant les bonnes questions « est-ce vraiment nécessaire ? », « est-ce qu’il n’y a pas de meilleures alternatives ? ». Mieux vaut trouver des alternatives moins polluantes que de choisir la facilité en se disant « je vais payer, et ça ira ».

Une fois, cette réduction effectuée, vous pouvez estimer la consommation en CO2 de votre activité / trajet que vous n’avez pas pu supprimer. Plusieurs plateformes existent pour calculer la t de CO2 rejetée lors de vos déplacements grâce à un calculateur (avec le forçage radiatif c’est mieux). La plateforme va ensuite convertir en coût € ce que représente votre consommation de t de Co2. Puis il vous suffira de faire la donation en fonction du coût indiqué sur la plateforme à une association qui œuvre pour l’environnement.

Certaines plateformes prennent en compte tout depuis le calcul jusqu’à la compensation. D’autres sont spécialisées dans le calcul ou dans la conversion. Le programme Action Carbone de GoodPlanet propose, par exemple, de calculer et de compenser.

Pour en savoir plus sur les organismes de compensation, le site Info Compensation Carbone références de nombreux prestataires.

L'exemple des vacances

Je pars en vacances en Grèce à Santorin, et je prends l’avion. L’aller-retour va engendrer 0,838 t de Co2 pour 1 personne en classe économique. La compagnie aérienne peut me proposer de compenser ce trajet via une option, ou en l’incluant dans le billet, mais la plupart du temps, les entreprises ne le proposent pas. Je peux alors me diriger vers un site spécialisé pour effectuer cette compensation grâce à un rapide calcul pour ensuite faire une donation à un projet durable.

Quels projets soutenir ?

Si vous ne souhaitez pas donner directement aux plateformes, mais que vous préférez vous tourner vers des associations plus locales, lesquelles choisir ? Et bien cela va dépendre du projet en question. Contrairement à la croyance populaire, la compensation carbone ne concerne pas uniquement la plantation d’arbres. Les thématiques sont plus vastes que cela comme la préservation de la biodiversité, le captage de méthane, le développement d’énergies durables et de solutions substitutions énergétiques, ou encore l’agriculture durable. Il vous suffit donc de vous renseigner auprès d’associations, puis de faire une donation à la hauteur de ce que vous devez compenser. Le blog Planet Addict recense quelques questions à se poser avant de faire sa donation :

  • Est-ce un projet en France ou à l’étranger ?
  • Est-ce une association locale qui gère le projet ?
  • Quels sont les indicateurs d’impact ?
  • Par qui est financée l’association ? Qui la dirige ?

Libre à vous bien sûr de faire confiance à l’association que vous souhaitez, et qui correspond le plus à vos convictions.

Et tout cela nous mène où ?

Bien que n’étant pas une solution à long terme, cela permet d’agir sur la part des activités polluantes que nous ne pouvons pas réduire.

Avez-vous déjà pensé à compenser vos voyages lorsque ces derniers étaient polluants ?

Vous avez aimé l'article ? Partagez le autour de vous !

Newsletter

Pour ne manquer aucun article, et recevoir les actualités par email !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *