Pourquoi avons-nous ce désir de voyager à l’autre bout du monde ?

« On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées » Hippolyte TAINE.

Mais est-ce que cette citation d’Hippolyte TAINE, est valable pour tout le monde ? Attendons-nous vraiment de changer notre vision des choses lors d’un voyage ? Ou alors la réponse est beaucoup plus simpliste que cela ?

Certains répondront que « Juste parce que ça fait plaisir ! » Oui, mais qu’est-ce qui te fait le plus plaisir dans ton séjour ? Si on te proposait exactement les mêmes vacances entre Cuba, la Grèce, la Chine, la Norvège ou Saint-Tropez, pourquoi tu choisirais une destination plutôt qu’une autre ?

Le désir n’est pas toujours rationnel alors pourquoi chercher une réponse à cette question me direz vous ?

Pour ma part, j’ai toujours été plus attirée par des pays étrangers que par le mien, la France. Nous avons la chance d’avoir un pays extrêmement riche grâce à son patrimoine, son histoire, sa culture et ses paysage. Pourtant, j’ai toujours rêvé de découvrir des territoires différents. Et depuis que je m’intéresse au tourisme durable, je trouve intéressant de me poser cette question. Car, en effet, le tourisme durable privilégie des destinations à faible émission de carbone, donc des lieux proches de chez nous.

Différences entre vacances et voyages ?

Si on prend la définition dans le dictionnaire Le Robert vacances se définit comme un « repos, cessation du travail, des occupations ordinaires » et comme un « temps de repos accordé aux employés ». Le même dictionnaire définit quant à lui voyage comme le « déplacement d’une personne qui se rend en un lieu assez éloigné ». En bref :

Vacances = période où on ne pratique plus notre activité
Voyage = idée d’un mouvement vers une destination

Pour moi, on peut partir en vacances à l’autre bout du monde, passer ses vacances dans un « resort all-in » en sortant 3 fois de son complexe hôtelier et ne pas voyager. À mon avis, voyager conçoit la démarche de découvrir et de se mouvoir comme faisant partie de l’expérience. On peut même faire référence à l’adage « Ce n’est pas la destination qui compte, mais le voyage ».

Pourquoi partir en vacances ou voyage à l’autre bout du monde ?

1. Choisir une Destination Tendance

La destination tendance, c'est LE LIEU incontournable des vacances. Tout le monde y va, on a envie de faire comme tout le monde, c’est LA destination de l'année ! Mais comment deviner que c'est une destination tendance ? C'est sûrement le lieu dont vous voyez le plus de promotions autour de vous (magazines, affiches, internet, télévision), mais aussi à travers les photos de vos proches s'ils y sont allés.

L’hégémonie des réseaux sociaux participent aussi à entretenir ce flux de destinations « tendances » via les publicités, les influenceurs et vos abonnements. Même si le récit personnel de votre collègue sur son expérience peut vous influencer, les "nouveaux" canaux de communication participent davantage à nous influencer puisque nous sommes confrontés de manière plus régulières à leurs messages.

2. Se vanter

L’Américain Léon FESTINGER en 1954 a théorisé le fait que nous façonnons notre image via les comparaisons que nous faisons entre notre situation et celle des autres. Nous faisons donc de même pour l’un des projets que nous considérons comme prioritaire : le voyage.

Le lieu de vacances peut en dire beaucoup sur votre personnalité et sur votre pouvoir d’achat. Par ailleurs, privilégier un endroit plutôt qu’un autre peut être socialement plus valorisé. Par exemple, il est plus « stylé » de dire qu’on est allé au Club Med du Caire que celui des Alpes. Le choix de votre destination peut être considéré comme un signe de richesse et de bon goût.

Pour certaines personnes, le besoin de montrer que l’on a passé des vacances "stylées" est d’une importance capitale et va être déterminant dans le choix de la destination. Ceci sûrement dans un but de validation et de reconnaissance sociale. Ce n’est pas pour rien que le besoin de reconnaissance se retrouve dans les sommets de la pyramide des besoins de MASLOW, c’est l’une des choses dont l’être humain est le plus souvent en quête.

Et tout cela est accru avec les réseaux sociaux où l’on peut partager facilement et de manière instantanée, à un cercle étendu de personnes, nos vacances via des posts et des stories.

3. Voir si l'herbe est plus verte à côté

Entre passer 10 jours de vacances dans sa ville, à Marseille ou aux Seychelles, la préférence va globalement se diriger vers le dernier choix. Mais pourquoi donc avoir ce besoin d’aller chercher autre part ce que nous avons sûrement à proximité (du soleil, de la mer et des jolis paysages) ?

Nous avons tendance à penser que la situation des autres est plus positive / facile que la nôtre. C’est ce que montre l’étude d’Antonia HAMILTON ainsi que les recherches de DERI et GILOVICH. Nous nous émerveillons devant la situation des autres sans connaître la situation personnelle et le passé de la personne en face. Et il en est, généralement, de même lorsque nous visitons un pays.

C’est « naturel » et c'est la conséquence de notre instinct de survie en 10 000 ans d’existence. Pour survivre, il faut prêter attention aux dangers pouvant nous tuer, et donc naturellement à se concentrer sur le négatif de notre environnement.

Pour Gislaine DUBOC cela va plus loin, c’est aussi une question de possession “Dès que l’on possède l’objet de son désir, ce dernier meurt automatiquement”. Et plus ce désir est inaccessible et loin, plus cela sera exacerbé. Et c’est assez vrai, qui a déjà fait du tourisme dans sa ville ? dans son département ? région ? Bien évidemment, cela va dépendre de là où vous habiter, force est de constater que pour des journées / week-end / semaines découvertes, nous avons tendance à nous éloigner de nos lieux de résidence.

Une solution ? Pour ce qui est de la vie de tous les jours, il suffit d’éprouver de la gratitude envers ce que nous possédons déjà et de ce qui nous entoure, valoriser nos possessions et relativiser ce que nous n’avons pas. Pour les voyages et les vacances, de temps en temps donner la chance à notre territoire de nous impressionner, car vu la richesse de la France, c’est sûr que vous trouverez un moyen d’être émerveillé.

4. package prix intéressant

L’aspect financier est un facteur important dans la prise de décision de ses vacances. Nous voulons le meilleur rapport qualité / prix pour notre budget. Même si notre notion de qualité peut diverger entre individus, nous ne voulons pas payer quelque chose à un prix fort si nous évaluons que sa valeur ne l’équivaut pas. C'est donc une notion très subjective, mais qui va drainer le choix des individus en fonction de leur pouvoir d'achat.

Le plus souvent ces packages sont intéressants parce qu’ils sont négociés en « gros ». C’est-à-dire que l’organisation a acheté beaucoup de places afin d’avoir un prix réduit. Et généralement, on se retrouve dans des endroits remplis d’occidentaux, avec de la nourriture occidentale et des activités classiques. Bref, pas beaucoup de dépaysements ni de voyages mais des vacances à moindre prix. C'est idéal pour juste se reposer.

5. Découvrir une culture

Pour certains, l’aspect principal d’un voyage est de découvrir une nouvelle culture. De pouvoir s’enrichir à travers les valeurs des locaux, de comprendre l’histoire d’un pays, de goûter de nouvelles saveurs. De nombreux évènements artistiques peuvent attirer du monde comme le festival de Canne en France, ou celui de Rio de Janeiro au Brésil. S’ouvrir à un environnement culturel et apprendre de nouvelles choses va être un moyen de se ressourcer.

6. Rencontrer des locaux

Pouvoir être en contact avec des personnes d’un autre pays est certainement la plus belle chose qui puisse arriver en voyage. Les rencontres forment, généralement, les plus beaux souvenirs des voyageurs. Les voyages permettent d’échanger avec les locaux et ce sont ces petits moments, qui pour certains, rendent le voyage plus authentique. C’est aussi le meilleur moyen d’apprendre ou de progresser dans l’apprentissage d’une langue. Quoi de mieux que de s’immerger pour s’améliorer ?

Pour d’autres personnes, cette rencontre avec les locaux passe par le volontariat via des associations afin d’aider les populations locales sur une thématique. Toutefois, attention au volontourisme !!!! C'est un dérivé du volontariat et les structures proposant ce type de service vous font payer le prix fort pour un séjour où vous aiderez peu les locaux. Pour vous dresser une image, c'est l'homme blanc qui aura mis 15 briques sur un muret, aura séjourné dans un hôtel 3 étoiles et passer plus de temps à se prendre en photo avec des enfants défavorisés qu'à se rendre utile pour la population.

 

7. se challenger dans une aventure

Les voyages en eux même peuvent être un moyen de nous mettre à l’épreuve et de dépasser nos limites.

Voyager et partir loin de chez soi, que cela soit 10km, 100km ou 1 000km (chacun sa perception), constitue un challenge ! Il y a cette notion d’inconnu dans le fait de juste se déplacer vers un endroit qui ne nous est pas familier. Mais cela peut être aussi dans la mise en place de ce voyage.

En effet, cela peut être un projet plus poussé comme partir seul(e), faire un trek, se lancer dans un road trip à vélo, participer à un marathon ou des évènements sportifs etc. Il existe de nombreux évènements pour de multiples activités, et chacun d'entre eux possède sa propre spécificité. Se challenger va être une raison de se déplacer vers un autre coin de la planète. 

Bref, sortir de sa zone de confort !

8. Explorer de nouveaux espaces

Découvrir des paysages qui changent de ceux de chez nous. C’est sûrement la raison la plus simple, mais c’est tellement évident qu’il faut en parler.

Changer de notre quotidien, se sentir dépaysé est important et c'est aussi le but des vacances : faire une coupure avec la réalité. Nous avons de la chance, la Terre est riche de diversité : villes, montagnes, campagnes, plages, forêts primaires ou équatoriales, toundras, canyons, collines, falaises, etc. Et chaque pays a le don de s’approprier chaque concept, ce qui rend aussi intéressant de parcourir le monde.

Cela rejoint bien le principe de « l’herbe est plus verte à côté », mais pour certaines personnes, il est important de se nourrir de nouveauté et de diversité.

9. Partager sa passion

Voyager c’est aussi un moyen de pouvoir pratiquer sa passion avec d’autres individus dans un cadre différent. Aller dans un lieu avec une culture différente permet de s'enrichir et d'échanger sur une même passion. Grâce à cela, il est possible de s’ouvrir à de nouvelles visions sur sa pratique, qu'elle soit sportive, artistique, culinaire, etc. Changer le cadre de sa pratique permet de s’améliorer et de partager une chose qui nous est chère. 

Encore une fois, il n’y a pas de bonnes réponses. Il faut se demander si cela en vaut vraiment la peine. Est-ce qu’on veut voir si l’herbe est plus verte à côté ? Est-ce que c’est socialement mieux vu de partir plus loin ? Est-ce pour nous challenger ? Découvrir une chose en particulier ?

A mon humble avis, juste partir dans un complexe hôtelier sans en sortir (ou peu) pour découvrir les environs, cela n’a pas de sens. Cela serait plus économique et surtout écologique de le faire dans son pays. Et il n’y a rien de mal à cela, mais ce n’est pas la notion de “voyage”.

Partir en vacances ou voyager juste pour « frimer » d’être allé à THE destination, c’est pas top non plus et ça pollue pour satisfaire un besoin de reconnaissance et de validation sociale. Nous avons conscience que voyager et partir pollue. Alors posons-nous les bonnes questions avant de partir en vacances afin de chercher les meilleures alternatives possible. Pourquoi polluer pour quelque chose qui, finalement, peut nous procurer autant de plaisir en polluant moins ? Parfois, juste se demander pourquoi on choisit un pays, et voir si ces raisons ne sont pas déjà présentent dans notre pays ou sur une destination plus proche peut faire la différence.

Mais avons-nous besoin de mettre du sens dans chaque chose de la vie ? Peut-être que oui, peut-être que non, c’est à vous de voir. Il y aussi des moyens simples de ne pas polluer pendant son voyage.

Et vous ? Pourquoi voyagez-vous ?

Vous avez aimé l'article ? Partagez le autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *