hotels au naturel logo

Hôtels au Naturel

DÉCOUVERTE DES LABELS
DANS LE TOURISME DURABLE

Le label Hôtel au Naturel se veut être l’ambassadeur des territoires français à travers des séjours uniques, locaux et engagés. Avec ces 19 établissements répartis dans la partie Est de la France, l’organisme a été reconnu par l’ADEME en temps qu’hébergement écologique avec la classification « très bon choix ». Un label de confiance, qui prône un retour et au respect de la nature.

La création du label

En 1998, des acteurs des Parcs naturels régionaux font le bilan de l’impact du secteur du tourisme sur l’environnement. Celui-ci s’est avéré beaucoup trop lourd. Il fallait donc revoir le fonctionnement.  Des parcs se sont alors regroupés avec des responsables touristiques (hôteliers) pour mettre au point Hôtels au Naturel. L’objectif étant de promouvoir un tourisme plus local à travers l’hôtellerie familiale et indépendante.

Depuis 2013, le groupement s’est émancipé des Parcs naturels régionaux car les marques créées par ces derniers ont pour but l’autonomie et l’indépendance. En revanche, cela ne les empêche pas de continuer à travailler étroitement sur de nombreux projets. Aujourd’hui, le label est un groupement et est un label reconnu par l’ADEME.

Charte et référentiel de qualité

La charte et cahier des charges ont été créés par la fédération avec les premiers hôteliers et les gestionnaires des parcs. Aujourd’hui, le cahier d’audit regroupe 147 points sur lesquels se fait l’évaluations des établissements. Plusieurs thématiques y sont abordées comme la législation, l’environnement, le patrimoine / territoire, l’humain, mais aussi la classification Atout France. Si un hôtelier souhaite rejoindre le label Hôtels au Naturel, il doit donc d’abord valider l’ensemble du cahier d’audit. Cependant, le groupement s’axe vraiment autour de 3 points : l’environnement, le patrimoine et l’humain. Avec une réelle ambition de mieux sourcer les produits utilisés (origines locales, et si possible biologiques) dans les établissements en favorisant les filiales locales et raisonnées.

Le label a amélioré sur les petits-déjeuners afin de les rendre le plus durable possible.

  • Sélection des produits : remplacer les jus d’agrumes par d’autres jus de fruits plus locaux
  • Recherche de fournisseurs locaux
  • Présentation du petit-déjeuner : aller vers le 0 déchets, enlever les portions individuelles, supprimer des produits spécifiques, facturation des déchets au kilos

Toutefois, les hôteliers gardent une certaine liberté sur les produits mis sur leurs tables comme les produits à base d’huile de palme. 

Promotion du label

Acteurs locaux

Le groupement met un point d’honneur à mettre avant les acteurs locaux. Pour cela diverses activités sont proposées afin de les promouvoir de manière ludique : visites de musées, randonnées équestres / pédestres / cyclotouriste, rencontres avec des artisans, partenaires locaux (maraichers, visite bergerie).

Découvrir autrement

Le label a pour projet de mettre en place des circuits entre hôtels afin de faire découvrir les régions d’une manière différente, mais toujours en gardant un lien avec les acteurs locaux.

Réseaux sociaux

Hôtels au Naturel est présent sur différentes plateformes sociales comme Instagram Facebook, plus à destination du grand public et des touristes. Mais le label est aussi présent sur LinkedIn à des fins plus professionnelles.

Ambitions pour les prochaines années

Le label souhaite agrandir le groupement et se développer dans toute la France, et est ouvert au niveau européen. Bien que voulu, cette croissance n’est pas poussée par des objectifs commerciaux mais par le partage d’une philosophie et d’un accompagnement vers une démarche respectueuse de l’environnement et de l’humain.

Hôtels au Naturel, dans sa démarche cherche à pérenniser ses partenariats.

Exemple de partenariat

La Clef Verte

Signature d’un partenariat entre les organismes. En effet, leur cahier est plus poussé sur la thématique écologique mais pas assez sur le territoire et locaux.

Le Petit Futé 

Travaille avec l’éditeur au niveau de l’ADEME afin de mettre en avant davantage d’établissements durables.

ATD

Adhère à l’association et travaille avec 140 structures / associations sur différentes thématiques du tourisme durable.

Voyageons Autrement

Travaille depuis 15 ans sur différents partenariats (livre des 10 ans), achat d’une partie de leurs livres  et mise à disposition du périodique La Feuille de Chou.

Vaovert

Collaboration avec cette jeune structure permettant de réserver des établissements verts.

Le rayonnement du label

Hôtels au Naturel travaille avec Acteur du Tourisme Durable grâce à des concertations notamment avec le conseil d’administration. Cela permet de relayer les travaux réalisés au niveau des syndicats et des ministères.

Les obligations d’un label

Le groupement rappelle qu’un label est une certification d’une méthode de travail. Par conséquent, il doit valider une philosophie de vie, une démarche de travail, mais aussi permettre de rassurer la clientèle en communiquant clairement sur ses actions. La transparence et l’honnêteté de la démarche sont donc fondamentales. Car, comme le rappelle Hôtels au Naturel, les labels ne sont soumis à aucun contrôle et certains en profitent pour faire une communication écologique sans réelles actions derrière (greenwashing).

Transformation de la demande

Depuis la création du label, Hôtels au Naturel a vu une hausse de demande des hébergements plus respectueux de l’environnement. Ils ont aussi remarqué que cette demande était plus fortement présente chez la clientèle française et nord-européenne (allemandes, scandinaves, suisses).

Cependant, les clients ne cherchent pas tous un logement plus respectueux, puisque que de nombreux clients le découvrent à leur arrivée. Et pour ceux-là, le label a prévu par exemple un abécédaire où la démarche écologique est bien expliquée. Ce qui permet de faire de la pédagogie et d’initier les clients à des pratiques plus respectueuses.

Impact de la Covid-19

Au vu des derniers mois écoulés, l’hôtellerie traditionnelle a du souci à se faire. Les vacanciers ont pris une conscience que le tourisme se devait d’être plus responsable dans ses pratiques. La consommation et les interactions des clients ont évolués. La Covid-19 aura entraîné une grande perte d’occupation des établissements traditionnels, mais ceux en zone rurale peuvent plus facilement sortir leur épingle du jeu grâce à une localisation plus attrayante. De plus, le label a ressenti une accélération de la demande suite aux confinements. La prise de conscience est donc bien réelle : beaucoup d’hôteliers indépendants souhaitent entamer une transition écologique pour leur établissement.

Conseil avant de partir

Hôtels au Naturel préconise de faire attention aux labels, car il y en a à tous les niveaux. Le consommateur peut se perdre, et il vaut mieux se fier aux structures recommandées par l’ADEME .

Vous avez aimé l'article ? Partagez le autour de vous !

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Newsletter

Pour ne manquer aucun article, et recevoir les actualités par email !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *