Préparer un tour du monde avec la covid-19

« Je pars faire le tour du monde » – Partie 1

Sortez le thé, on va discuter

Après 21 mois, je ne peux pas vous expliquer à quel point je suis heureuse de pouvoir enfin dire ces quelques mots « Je pars faire le tour du monde ». Cela n’aura pas été le parcours du combattant, mais celui de la patience. 21 mois à attendre. Une épreuve encore plus terrible quand on connait mon niveau de patience. Alors pourquoi avoir autant attendu ? Pour cela on va un peu remonter dans le temps …

Une phrase ...

18 janvier 2020 : A 22 ans, j’ai décidé qu’à la fin de mes études je voyagerai un peu avant de reprendre le chemin de l’entreprise. Mais pourquoi ce choix ?

Je finissais mon Master en école de commerce et j’arrivais sur les derniers mois de mon alternance de 2 ans. J’avais pour projet de partir travailler à l’étranger une fois mes études terminées, mais je ne savais pas dans quel secteur, car je ne possédais aucune expérience dans les industries qui m’intéressaient.

Attention c’est quelque peu “cliché” dans la séquence suivante

Puis un soir d’hiver de janvier 2020, après une longue conversation dans un bar, une amie m’a dit « Mais fait ce qu’il te plait, et fais le à fond ! ». Il ne m’en fallait pas plus, les morceaux du puzzle se sont assemblés : je voulais voyager et je voulais en apprendre plus sur le monde de l’hôtellerie. J’allais donc voyager seule et partir à la rencontre d’acteurs du tourisme durable autour du monde.

La construction du projet

19 janvier 2020 : Et c’est ainsi que j’ai commencé à monter l’aventure Sea Shell Travel ! A sélectionner les pays qui me faisaient envie, à construire mon projet, à me renseigner sur le tourisme durable. Ce n’est pas le premier projet sur cette thématique (oui désolée, je n’ai pas inventé l’eau chaude sur ce coup), mais j’ai décidé d’en apprendre plus sur ce tourisme plus responsable et de partager mes connaissances avec les autres. Ceci dans le but de découvrir le monde en le respectant. J’ai donc créé ce blog et j’ai commencé à partager mes micro-aventures sur mes réseaux sociaux. Cela n’a jamais été mon rêve de faire un tour du monde, mais me voilà sur le point de démarrer cette aventure avec le projet Green Trip (article bientôt disponible).

Quand l'inattendu survient

Fin janvier 2020 : le monde fait connaissance avec la covid-19.
17 mars 2020 : face à la pandémie de la covid-19, ce qu’on craignait le plus tombe. La France entre en confinement à l’instar du reste du monde. Les frontières ferment, le nombre de cas positifs à cette maladie augmentent, l’avenir devient incertain.

Le vaccin : mon choix

Septembre 2020 : La situation s’était améliorée, mais les frontières restaient en majorité fermées, il fallait donc encore attendre quelques mois (ce que je pensais naïvement).

Novembre 2020 : L’annonce de la découverte d’un vaccin permit de reprendre espoir, ce n’était qu’une question de mois avant qu’il soit accessible à l’ensemble de la population. Il m’était impossible de partir sans être vaccinée contre la covid-19 et ce pour deux raisons principales. En France, nous avons la chance d’avoir un système de santé efficace et surtout gratuit, mais cela n’allait pas être le cas dans les pays que je comptais explorer. Me faire vacciner c’était dans un premier temps pour protéger les locaux : ne pas être un facteur de transmission du virus (ou du moins minimiser ce risque) et ne pas risquer de « réquisitionner » du personnel soignant. Dans un second temps, c’était aussi pour éviter de tomber malade à l’autre bout du monde avec un virus encore peu connu. C’est un choix personnel, mais qui pour moi était le minimum à faire si je comptais visiter un pays. Il fallait donc attendre de pouvoir recevoir mon vaccin.

12 longs mois ...

Et c’est là que la partie la plus dure a commencé …
Attendre. Détailler mon itinéraire. Attendre. Avoir des doutes. Attendre. Contacter des dizaines de compagnies de transports maritimes. Attendre. Chercher un travail. Attendre. Modifier mon itinéraire. AttendreFaire quelques missions de freelance. Attendre. Remettre en question mon projet. Attendre. Faire des recherches sur le tourisme durable. Attendre. Remettre (encore) en question mon projet. Attendre. Commencer des interviews. Attendre. Regarder les ouvertures des frontières. Attendre. Écumer les listes d’attentes des centres de vaccination. Attendre. Avoir la première dose. Attendre. S’occuper des démarches administratives. Attendre. Avoir la seconde dose. Attendre. Prévoir une date de départ. Attendre. Faire les derniers vaccins. Attendre. Acheter le matériel. Attendre. Changer mon mode transport à cause de la covid-19. Attendre. Et puis enfin …

Et puis enfin ...

… le moment tant attendu arrive. Aujourd’hui j’ai 24 ans, toujours la même fougue de partir explorer le monde mais surtout l’excitation de pouvoir dire ces quelques mots « Je pars faire le tour du monde » !

L’aventure commence le 16 Septembre 2021 avec le Mexique 🇲🇽 !

J’ai hâte de vous partager mon périple et mes découvertes sur le tourisme durable avec vous ! Je vous en dis plus dans quelques jours sur cette aventure !
Pour suivre mes péripéties et ne rien louper de cette aventure, rejoignez la newsletter et on se retrouve sur les différents réseaux sociaux !

Et merci à mes proches de m’avoir supporté et soutenu pendant cette période incertaine, coeur sur vous les copains 🧡

Facebook

Instagram

Pinterest

Youtube

LinkedIn

Newsletter du carnet de voyage

Pour retrouver chaque semaine l’actualité de ce tour du monde dans ta boite email 😉

2 réflexions sur “Préparer un tour du monde avec la covid-19”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *