Carnet de voyage

Mis à jour le 03/08/2022

de mon tour du monde

A propos de mon tour du monde

Je suis partie en tour du monde le 16 septembre 2021, et je suis revenue en France le 03 Août 2022. J’ai posté ici, en parallèle de mes autres articles, des nouvelles de mon périple ! J’essaierai de vous glisser chaque dimanche des petites photos et l’avancée de mon aventure résumant ma semaine. Pour mieux comprendre dans quel esprit se déroule ce tour du monde, je t’invite à lire ces deux articles sur le sujet Je pars faire le tour du monde et Plus de précision sur mon tour du monde.

Mon tour du monde

Mais avant de débuter le récit, voici un petit aperçu de mon itinéraire pour les prochains mois. 
Et j’ai commencé ce périple par le Mexique 🇲🇽 et je l’ai terminé avec la Turquie 🇹🇷 !

Carte tour du monde Sea Shell Travel

Mon carnet de voyage

Départ d’Amsterdam direction Mexico !

Centre ville 

Château de Chapultepec

Chilaquiles a la samborn

Semaine 1 | 16 septembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Le début de l'aventure !

J’AI ENFIN COMMENCÉ CE TOUR DU MONDE ! Après 24h de voyage dont 11h de vol, je suis enfin arrivée au Mexique à Mexico City ! Car avant de prendre l’avion pour la capitale mexicaine, j’avais dû me rendre en train à Amsterdam. J’en avais profité pour prendre une petite bière près des canaux.

J’ai pu explorer le centre-ville historique, le célèbre musée d’anthropologie mais aussi le fabuleux bois de Chapultepec. La ville est immense donc j’ai eu l’occasion de découvrir les joies du métro mexicain !  Mais qui a l’avantage d’avoir des wagons réservés aux femmes et aux enfants, pratique pour éviter la foule. La ville est colorée et son histoire vraiment riche, la visite s’annonce remplit ! Je teste un peu à l’aveugle les plats mexicains, avec des bonnes surprises et d’un peu moins bonnes, mais pour le moment rien de trop épicé pour mon palais !

C’est aussi mes premiers pas en auberge de jeunesse, j’étais assez pressée de découvrir le concept ! Pour le moment, j’ai encore du mal avec le décalage horaire (je me réveille très tôt) , mais je vais vite prendre le pas !

Parc du Mirador à Guadalajara

Champs près de la frabique de Tequila

Terrain de basket sur le lac Chapala

Cathédrale de Guadalajara

Ruelle de Tequila

Petit stand près du lac Chapala

Semaine 2 | 20 septembre 2021 | Mexique 🇲🇽

J'ai bu de la tequila à Tequila

Après la capitale, j’ai pris la direction de Guadalajara !

Après un bus de nuit de quelques heures, me voilà dans la 2nd ville du Mexique à 4h30 du matin. Seul bémol, je dois commander un uber mais mon forfait téléphonique ne fonctionne déjà plus (j’avais pourtant demandé tout illimité pour 30 jours)… Le wifi de la gare ne fonctionnait pas non plus, je finis par trouver un Oxxo (supérette), pour recharger ma carte SIM. Pas terrible comme première entrée en matière dans la ville.

Au petit jour, je retrouve ma guide pour une visite de la ville en free walking tour. J’avais un peu peur d’avoir le même ressenti qu’à Mexico (bruyante et grouillant de monde), mais finalement gros coup de coeur pour cette ville ! J’y ai par exemple dégusté le meilleur tacos au chorizo (selon moi) dans le plus grand marché d’Amérique Latine, le Mercado Libertad de San Juan de Dios.

J’en ai profité pour visiter la ville avec des copains rencontrés en hostels, mais aussi pour découvrir le processus de fabrication de la Tequila ! Et je peux fièrement dire que j’ai bu de la tequila à Tequila (oui, c’est bien une ville). J’ai aussi exploré le lac Chapala, plus grand lac du Mexique et 3ème d’Amérique Latine ! Un peu d’espace vert après les 2 plus grosses villes du Mexique, ça fait du bien ! 

Direction Puerto Vallarta !

Promenade à Puerto Vallarta

Rue de Sayulita

Coucher de soleil depuis l’hostel

Puerto Vallarta

Plage de Sayulita

Semaine 3 | 27 septembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Chaleur et cocotiers

J’avais hâte de retrouver la mer et c’est pourquoi j’ai pris la direction de Puerto Vallarta, grande station balnéaire de la côte pacifique ! J’ai pris le bus pour 5h de route, mais ici ce n’est pas très gênant, les paysages sont magnifiques ! 
Puerto Vallarta est idéale pour les soirées, un peu moins pour les sorties plages ! Mais pour en trouver des sympas, il faut sortir de la ville (ce que j’ai eu un peu la flemme de faire je dois avouer). J’ai pris un peu de temps pour me reposer et j’ai donc peu visité Puerto Vallarta, mais sans regret. Néanmoins, j’ai quand même bronzé (coup de soleil) sur la plage principale, où des vendeurs viennent toutes les minutes vous proposer quelques choses. Et j’ai aussi nager dans une cascade où l’eau était pure et fraiche ! Ce qui fait du bien avec la chaleur humide présente sur la côte. 

La fin de semaine, je suis partie à Sayulita, petite ville balnéaire conseillée par des amis en hostel, et c’est un gros coup de coeur ! Je devais repartir lundi 4 octobre, finalement, j’ai booké pour la semaine ! Ici aussi l’eau est marron et peu rafraîchissante, mais ça fait l’affaire pour une petite baignade ! 

Petit bémol, j’ai encore finit mon forfait alors que j’avais demandé tout illimité … Va falloir que j’essaie de comprendre comment fonctionne les cartes SIM au Mexique …

DJI_0195-HDR

Coucher de soleil sur l’une des plages de Sayulita

Vue depuis l’hostel à Sayulita

Vue depuis le monument Pipila à Guanajuato

Plage à San Poncho

Cathérale de Guanajuato

Moi profitant de ma jolie vue

Semaine 4 | 04 octobre 2021 | Mexique 🇲🇽

La vie au paradis

Sayulita aura définitivement eu mon coeur. Toutes les conditions étaient réunis pour passer un séjour exceptionnel : de magnifiques rencontres, des plages dignes d’une carte postale, une météo parfaite et un hostel incroyable ! 

La dynamique du groupe, formé à l’hostel, était juste folle, nos journées et soirées pouvaient en témoigner ! Le rythme des journée était beaucoup plus lent à cause de la chaleur mais entre plages, paddle, coucher de soleil sur la plage et soirée se terminant à l’aube, Sayulita me marquera ! J’ai aussi profité de cette semaine pour faire une petite excursion sur San Poncho, une petite ville moins touristique avec un grand charme !

Mais après 1 semaine passée sur cet endroit paradisiaque, il était temps de dire au-revoir à cette petite ville et à ces belles personnes (en espérant les revoir sur mon chemin). Toute bonne chose à une fin, et il faut savoir partir quand il le faut ! Même si c’était un déchirement de quitter ces belles rencontres et ce petit coin de paradis, je dois avouer qu’il est plutôt agréable de retrouver une météo moins chaude et humide (finit de boire 4L/jour et de transpirer toutes les 5secondes). 

C’est donc la direction de Guanajuato que j’ai pris ce vendredi avec une amie rencontrée à l’hostel ! J’avais entendu beaucoup de bien de cette ville et je voulais profiter de mon retour sur Mexico CDMX pour faire un détour et explorer ce lieu. Après une journée de bus, de multiples changements, un taxi en panne, nous avons pu découvrir cette ville classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO ! La ville possède un cachet exceptionnelle et c’est sûrement l’une des plus belles villes mexicaines (j’attends quand même de terminer mon road trip au Mexique pour vous l’affirmer). Toutes les maisons sont colorées, belles, il y a de nombreuses places à explorer, monuments à visiter et surtout des points de vue splendides sur la ville ! 

Aujourd’hui, je pars découvrir San Miguel de Allende le temps d’un après-midi avant de prendre la direction de la capitale mexicaine. 

Mexique - San Miguel

Ruelle à San Miguel de Allende

Musée de Soumaya

Moi en grande touriste

Pyramide de Cholula

Les barques des canaux de Xochimilco

Ruelle colorée de Puebla

Coucher de soleil sur le volcan !

Moi profitant de ma jolie vue

Semaine 5 | 11 octobre 2021 | Mexique 🇲🇽

Back to the city

Après une superbe journée à explorer la ville de Guanajuato, je débute la semaine avec une courte visite de la charmante ville de San Miguel de Allende ! L’envie d’y passer une journée entière n’étant pas présente, je décide d’y aller avec mes sacs pour une après-midi ! La ville possède un vrai charme, et je comprends vite pourquoi elle est classée patrimoine mondiale de l’UNESCO avec ses ruelles coloniales et colorées ! Après une courte visite du centre ville, je décide de prendre la direction de Mexico City ! Je reprends le même hostel dans le centre-ville que lors de mon premier séjour. Je l’avais bien aimé (emplacement, propreté, aménagement) et ça fait du bien d’avoir des repères ! 
Je revois des amis croisés sur la route et nous en profitons pour faire les canaux de Xochimilco sur des bateaux. Manque de chance pour nous, nous souhaitions voir le côté animé mais nous nous retrouvons du côté parc naturel avec notre Uber. Nous passons quand même un super moment à naviguer dans les canaux pendant 2 heures. 

Le lendemain, je passe une petite journée seule, et ça fait du bien ! J’en profite pour refaire mes lunettes de soleil (perdues à Sayulita lors d’une poolparty) avec ma correction et un peu de shopping. Je visite le musée de Soumaya où j’ai vraiment été impressionnée par la collection d’oeuvres ! Van Gogh, Courbet, Rodin, Renoir, Camille Claudel, bref un plaisir des yeux ! 

Puis accompagnée par mon amie argentine, nous prenons la direction de Puebla ! Nous comprenons qu’ici la sécurité est un peu plus importante qu’ailleurs (en tout cas, c’est mon ressenti). Sur les conseils de l’hostel, nous nous rendons au parc Son Historica de Los Fuertes afin d’admirer le coucher de soleil ! Nous n’avons pas été déçu, ce fut magnifique avec une vue sur le volcan Popocatépetl. Malgré plus une attaque de moustique et une vingtaine de piqure sur les jambes, le moment était super ! 

Le lendemain, nous prenons un bus pour visiter la petite ville de Cholula à 10km de Puebla. Nous nous promenons le long des rues jusqu’à la pyramide Tlachihualtepetl. A cause du covid, nous ne pouvons pas monter au Santuario de la Virgen de los Remedios, mais nous faisons le tour de cette gigantesque construction ! Pour terminer cette journée au musée Amparo qui possède une belle collection d’oeuvre préhispanique et de belle photographie. 

Le jour suivant, direction Oaxaca de Juarez où nous retrouvons un autre ami ! Debout avant l’aurore pour prendre le bus le matin et pour profiter de mon après-midi. Je préfère les bus de nuit pour profiter de mes journées à visiter, mais il est agréable de voir les paysages défilés sous les yeux le jour. Avec cette fin de semaine, je préfère prendre mon temps pour visiter la ville et son centre-ville. Et surtout pour me reposer à l’hostel qui possède une piscine plutôt sympa. La ville de Oaxaca de Juarez est assez calme et possède un street art vraiment intéressant, plus contestataire que dans les autres villes que j’ai pu visiter. J’ai aussi eu la chance de “voir” l’arbre avec le plus gros tronc au monde : l’Arbol Del Tule ! “Voir” car par mesures de COVID-19, la ville a bloqué l’accès et mis des bannières pour empêcher de le voir et les regroupements autour. Toutefois, on a réussi à trouver une petite brèche et à apercevoir l’arbre. Et il est vraiment impressionnant ! 41 mètres de haut et une circonférence de 42 mètres (avec les branches) ! Son tronc fait 1,5mètre de large (presque ma taille) ! Il aurait été planté il y a 1 400 ans pas un prêtre aztèque en hommage au Dieu du vent. 

Mexique - Monte Alban

Vue depuis Monte Alban

Arrivée à San Jose Del Pacifico

Coucher de soleil depuis l’hostel

Plage de Zicatela / La Punta à Puerto Escondido

Les temples de Monte Alban

Ruelle de Jan Jose Del Pacifico

Coucher de soleil depuis l’hostel

Hotel de Puerto Escondido

Semaine 6 | 18 octobre 2021 | Mexique 🇲🇽

Trio gagnant : ville, montagne et plage 

Pour la dernière journée à Oaxaca, nous décidons de visiter le site historique de Monte Alban avec un tour. Le site est vraiment fou ! Il est perché en haut d’une coline qui surplombe une bonne partie des environs. Les temples sont grandioses ! Puis la suite de la journée s’enchaine avec une petite visite culturelle pour découvrir l’art mexicain avec les alebrijes (créatures colorées), et une poterie noire spécifique à la ville. Pour être tout à fait honnête, le côté artisanat ne m’attire pas vraiment, je n’ai donc pas apprécié à sa juste valeur le travail des artisans, mais je trouve toujours important de s’intéresser à la culture locale. 

Le jour suivant, c’est départ pour San Jose Del Pacifico, une petite ville perdue dans les montagnes ! La route est sinueuse et les paysages magnifiques, mais ce n’est rien comparé à la vue depuis l’hostel. C’est un nid perché qui surplombe les montagnes environnantes à plus de 2 500 mètres d’altitudes. La spécialité locale est les champignons, mais si vous n’aimez pas ça, la vue depuis cet hostel vaut bien quelques détours ! J’ai passé des heures à regarder les nuages se mouvoir et former à chaque fois un nouveau paysage. J’aimerais vous décrire ou vous montrer la beauté des couchers de soleil que j’ai pu observer, mais rien ne leur rendrait assez hommage. Après 2 jours passés au calme dans ce cocon de verdure il est temps de reprendre la route ! 

Après 2h assez pénibles dans les routes sinueuses, nous arrivons à Puerto Escondido ! Je suis contente d’arriver dans cette ville car c’est pour retrouver des amis rencontrés à Sayulita. La météo n’est pas au rendez-vous les premiers jours, mais les copains oui, et c’est bien cela le principal ! A cause d’une erreur de réservation entre notre hotel et Booking, on doit changer d’établissement, mais pas de soucis, le nouveau est mieux, donc parfait ! On loge vers la Punta, un quartier plus “bobo” proche de la plage avec de nombreux et délicieux restaurants. Pas beaucoup d’exploration les premiers jours mais c’est sympa de profiter de la plage, de la piscine et des soirées mexicaines ! Mais surtout de la nourriture ! Ici, les établissements sont vraiment bons (même ceux non-mexicain) et c’est vraiment agréable ! 

Premier lever de soleil au Mexique

Plage à Puerto Escondido

Plage à Zipolitle

Vue depuis ma chambre à Mazunte

Dauphins vu à Puerto Escondido

Plage de Mazunte

Petit sunrise à Mazunte

Plage à Mazunte

Semaine 7 | 25 octobre 2021 | Mexique 🇲🇽

La belle vie sous les tropiques

On débute la semaine avec le premier lever de soleil de mon périple au Mexique ! La raison ? Avec des amis nous avons réservé un tour pour aller voir des dauphins et des tortues de mer en bateau. Et pour cela, le mieux c’est d’y aller au aurores. Je m’attendais à voir 5 dauphins, finalement j’ai pu en apercevoir plus d’une centaine et d’énormes tortues ! On pouvait plonger pour “nager” avec les dauphins, mais j’aurai surtout nagé avec les méduses et mon corps peut s’en rappeler ! Mais ce fut une expérience folle ! Les jours suivants je pars en exploration sur les différentes plages et je découvre de sacrées pépites ! 

Puis je laisse mes amis pour partir à Mazunte, petite ville de bord mer à 1h de route de Puerto Escondido. Je veux profiter de ces 2 jours pour être seule et me ressourcer. Après plusieurs semaines à voyager avec des gens, j’ai besoin de me retrouver seule et découvrir un lieu en solo. Car en hostel et en voyageant avec des amis, je ne prends plus le temps d’être seule et je désire vraiment en profiter ! Je passe donc 3 nuits et 2 jours à découvrir les plages des environs et je retrouve ma créativité pour les photos. C’est agréable de pouvoir prendre son temps dans ce processus. Je pars à la découverte de Mazunte, de Zipolitle et je découvre une magnifique plage de sable noire. 

Ma chambre est une sorte de petite cabane rustique et simple. Elle n’est pas totalement fermé à l’extérieur donc le soir j’ai des invités (moustiques, papillons, scarabée, araignées). Mais je m’endors et je me réveille avec le bruit des vagues et la vue est si belle que j’en oublie tout le reste. 

Après m’être bien ressourcée je rejoins mes amis que j’ai laissé à Puerto Escondido pour faire la fête ce week-end !

Église de San Cristobal

Canyon de Sumidero

Canyon de Sumidero

Crocodile

Ruelle à San Cristobal

Ruelle de Jan Jose Del Pacifico

Canyon de Sumidero

Singe araignée

Semaine 8 | 01 novembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Direction le Chiapas !

Début de la semaine tranquille à Puerto Escondido ! 

Le lundi et le mardi était la fête des morts au Mexique “El dia de lors murets”. Je voulais le fêter dans un endroit où c’était vraiment célébré, mais mon itinéraire a fait qu’à moins de faire 10h de bus ou prendre un avion, ce n’était pas possible. Et je n’avais pas envie de faire autant de trajet pour revenir à un endroit où j’étais déjà passée. Je me suis donc contenté d’une sortie en club avec mes amis ! J’ai tout même vue les décorations dans les maisons, hôtels et restaurants qui étaient dédiés à cette journée. 

Le mercredi, j’ai pris la direction de San Cristobal de las casas. Le périple dure 10h depuis la ville de Hualtulco avec 2h de bus depuis Puerto Escondido. C’est mon premier long bus de nuit au Mexique et cela s’est bien passé malgré une climatisation (encore et toujours trop présente).

La différence est assez étonnante : moins 20°C par rapport à Puerto Escondido et ambiance montagnarde ! L’automne me manquait, me voilà servi et j’en suis ravie ! Ça fait du bien de retrouver de la fraicheur après la chaleur un peu étouffante de la côte pacifique. Après une arrivée en début de matinée dans le Chiapas, je démarre avec un free walking tour pour découvrir la ville de San Cristobal. Très honnêtement, ça m’avait manqué et c’est super agréable comme découverte ! Après avoir explorée les ruelles, les marchés et street art, c’est une dégustation de pulque (alcool) qui nous attend ! Ça ressemble au mezcal (et par extension à la tequila), mais en encore plus doux. Le reste de la journée se passe tranquillement comme le jour suivant. Mais c’est le samedi qui se révèle intéressant avec la visite du canyon de Sumidero. Un canyon long de 13km avec une hauteur pouvant aller jusqu’à 1km par certains endroits ! La visite se fait en 2 étapes : la vue depuis les miradors puis un tour en bateau. Et c’est tout simplement magnifique ! La végétation est dense et la faune assez riche (on a pu apercevoir des crocodiles, de beaux oiseaux, des singes araignées). Bref, une superbe expérience !

Je profite de mon dernier jour à San Cristobal pour me faire deux petits tatouages (désolée Pépé et Mémé). Puis la semaine se termine avec un nouveau bus de nuit pour rejoindre Palenque ! Normalement la route ne dure que 4h, mais par sécurité et car la route est trop petite, les bus doivent emprunter une route plus longue de 10h ! 

P1098034

Cascade de Roberto Barrios

P1098111

Temples à Palenque

Agua Azul

Cascade de Misol Ha

En haut du’un des temples à Calakmul

Cascade de Roberto Barrios

Temples à Palenque

Agua Azul

Cascade de Misol Ha

Mérida

Semaine 9 | 08 novembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Beaucoup de cailloux à l’horizon !

Cette nouvelle semaine débute toujours dans le Chiapas à Palenque !

Peu de chose à voir dans la ville même, c’est surtout les alentours qui sont intéressants ! Avec mes compagnons de route on part à la découverte de la cascade de Roberto Barrios. Très belle découverte mais gâchée par les nombreux (très très nombreux) détritus au sol. Par miracle aucun dans l’eau ! Puis le lendemain c’est exploration d’un nouveau site archéologique maya ! Je ne m’attendais à rien, mais le site est splendide et au milieu de la jungle ! Une autre belle découverte a été les cascades Agua Azul (eau bleu). La couleur est surprenante et vraiment magnifique ! Mais ma cascade favorite est celle de Misol Ha ! Une cascade assez sauvage, même si des infrastructures pour les touristes sont présents tout autour. 

Après ce séjour à Palenque, direction la réserve de Calakmul pour y découvre des ruines mayas ! Le site est splendide, mais la moitié est fermée, c’est pas grave, il est quand même possible de monter en haut des pyramides ! Et la vue est dingue, la jungle à perte de vue et à 360°C !

Après, cette escapade dans la jungle, c’est vers Mérida que nous prenons la route ! Je m’attendais à une petite ville, j’ai été très surprise de découvrir une ville avec de grandes infrastructures et de grands centres-commerciaux ! Mais cela tombe à pic car j’avais besoin de faire des petites courses ! Je voulais découvrir la petite ville jaune, Izamal, aux alentours, mais finalement la flemme l’emportera et ça sera seulement un free walking tour de Mérida. La semaine se termine à Valladolid avec un programme condensé. Les nombreuses visites des derniers jours commencent à fatiguer. Je découvre alors l’une des 7 merveilles du monde : Chichen Itza. Pour être honnête au vu du prix, j’étais un peu déçue, et c’est loin d’être ma préférée du Mexique. Et j’ai aussi pu découvrir ma première cenote ! Un peu sur ma fin, c’est très beau, mais les nombreux touristes rendent l’expérience un peu moins intéressante. Mais je reste satisfaite de mon séjour !

P1098780

Punta Coco

Punta Mosquito

Petite iguane à Holbox

Cancun

Holbox

Punta Mosquito

Coucher de soleil  à Holbox

Cancun

Semaine 10 | 15 novembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Retour à la playa !

Cela faisait un moment que j’attendais cette destination : Holbox ! J’y retrouve des amis français rencontrés en début d’aventure et que j’ai eu l’occasion de revoir plusieurs fois. Le rythme ralentit bien et j’ai plaisir à retrouver des journées plus tranquille avec des soirées plus agitées ! 🍻 J’étais ravie de retrouver mes amis et d’en rencontrer de nouveau. La semaine est passé au fil des rigolades, soirées, sunset sur la plage. Et quel bonheur d’avoir pu profiter d’un apéritif avec du vin, du fromage français, un vrai bonheur ! J’ai tout de même visité un peu l’île et j’ai découvert Punta Coco, une superbe plage moins fréquentée que celle principale. Mais j’ai surtout adoré faire Punta Mosquito. Nous avons marché pendant 1h30 dans l’eau sur des bancs de sable pour accéder au parc naturel. Et nous avons pu apercevoir de nombreuses raies nagées près de nous ! Un vrai bonheur.  

Pour boucler la semaine, direction Cancun ! Je voulais y être le week-end pour faire la fête ! Le changement de décor est flagrant ! Le centre n’est pas très bien entretenu et le bord de mer est plein d’immense infrastructure. Finalement, je dois avouer ne pas avoir accroché avec le style de Cancun, mais je suis contente d’avoir pu me faire ma propre idée sur la ville ! Et il faut avouer, que la couleur de l’eau est réellement impressionnante, j’ai rarement vu un bleu de ce type ! 

Punta Norte – Isla Mujeres

Punta Norte – Isla Mujeres

Puerto Morellos

Animal non identifié à Tulum

Los Rapidos – Bacalar

Punta Norte – Isla Mujeres

Punta Sur – Isla Mujeres

Cenote près de Puerto Morellos

Playa Santa Fe – Tulum

Los Rapidos – Bacalar

Semaine 11 | 22 novembre 2021 | Mexique 🇲🇽

Nager dans le bonheur

Je prends le temps de me rendre sur l’île proche de Cancun : Isla Mujeres. J’ai ouï dire que c’est très touristique mais que la mer est d’un bleu unique et exceptionnel. Et c’est bien vrai ! A Punta Norte, la mer est d’un bleu turquoise unique et magnifique ! Et c’est aussi vrai que c’est très touristique aussi bien américain que mexicain. Néanmoins, j’en profite pour louer un vélo avec une amie et faire le tour de l’île et la pointe sud.

Après, Cancun et Isla Mujeres, j’avais pour projet de faire Playa del Carmen et Cozumel. Mais apparemment les lieux sont semblables dans l’ambiance et n’ayant pas plus apprécié que ça, je décide de rejoindre une amie dans la petite ville de Puerto Morelos. Situé à 30min de Cancun et sur le chemin de ma prochaine destination, c’est le lieu idéal pour faire un petit break. Malheureusement, quand j’arrive à mon hostel, aucun personnel sur place (oui, au Mexique, c’est assez courant de n’avoir personne à la réception). Mais un adorable couple de canadien me propose de patienter dans leur appartement avec une bière et une noix de coco ! De quoi bien commencer mon court séjour ! Je ne reste qu’une petite journée à Puerto Morelos et le lendemain avec mon amie nous décidons d’aller voir quelques cenotes. Nous trouvons un parc qui en propose 4 pour un bon prix. Nous y allons pour l’ouverture pour éviter les foules de l’après-midi. Et bien quelle chance nous avons eu ! Nous avons eu les cenotes pour nous toutes seules et avons pu faire de la tyrolienne sur l’une d’elles ! Un vrai bonheur et une chance incroyable d’avoir ces lieux “privatisés”. 

Après un rapide déjeuner, je prends la direction de Tulum. Je pense que le charme de Tulum réside dans quelques lieux au design spécifique. Je m’attendais à un lieu plus “fancy”, mais finalement, c’est un endroit assez commun qui a juste des hostels et quelques restaurants plus “fancy”. Néanmoins, j’ai quand même apprécié mon séjour là bas avec la découverte par un ami d’un restaurant italien qui sert les meilleures pates carbonara du Mexique !

Mais après quelques jours, j’ai l’impression d’avoir fait le tour de Tulum et je continue mon périple. C’est donc la douce station balnéaire de Bacalar qui m’accueille pour mes derniers jours au Mexique. Au programme, excursions aux rapides où il est possible de se laisser porter par le courant. J’ai rarement vu une eau aussi belle et claire, c’est stupéfiant ! Et on termine avec un tour de paddle sur la lagune avec des amis. De quoi profiter une dernière fois de la douceur mexicaine. Le départ pour le Guatemala était prévu pour le 30, mais le 28, sur un coup de tête, on décide avec un ami de partir plus tôt. Du coup, le jour même retour sur Cancun pour prendre l’avion et rejoindre la capitale guatémalienne. Je voulais prendre le bus, mais impossible de traverser le Belize en raison des restrictions. C’est à l’aéroport de Cancun que se termine cette semaine et ce voyage au Mexique. J’étais supposé partir pour Cuba après le Mexique, mais la situation restant compliqué à cause de la covid-19, j’ai décidé quelques semaines auparavant de me diriger au Guatemala !

Centre ville de Antigua

L’arche d’Antigua

Ascension de l’Acatenango

El Fuego se cache

El Fuego

El Fuego en éruption

Moi gelée mais heureuse

Moi contente de redescendre pour le petit dèj

Semuc Champey

Ancienne église d’Antigua

Antigua et ses volcans

Notre hébergement pour la nuit

Camp avec vue sur El Fuego

Coucher de soleil

Lever de soleil à 5h00

Lever du soleil

Hostel El Greengos – Semuc Champey

Moi contente avec un cocktail

Semaine 12 | 29 novembre 2021 | Guatemala 🇬🇹

A la découverte d’un nouveau pays ! 🇬🇹

Après une nuit blanche à l’aéroport de Cancun, 1h30 de retard sur le tarmac puis 1h40 de vol, l’atterrissage à Guatemala City se fait en douceur. J’ai d’ailleurs été surprise du passage des frontières qui a été aussi simple que de traverser l’espace Schengen. Et seconde chose qui me surprend, la gentillesse des gens. Très aimables et près à aider sans attendre quelques choses en retour. Et c’est ce que confirmera mes jours suivants. 

J’ai pris la décision de ne pas rester visiter Guatemala City qui n’avait pas l’air très attractif et de filer directement vers Antigua. Après une petite heure de taxi, c’est une autre superbe surprise qui m’attend. La ville est superbe et au milieu de volcans. Son passé colonial reste présent et de superbes bâtisses sont encore présentes. La ville me rappelle celle de San Cristóbal au Mexique. J’ai donc un grand plaisir à découvrir cette ville aux ruelles colorées. Un free walking tour aide à se faire une idée de la ville et à comprendre l’héritage colonial et maya. Les restaurants et bars sont vraiment supers, ça aide à se sentir bien ! 

Après une petite journée tranquille à s’acclimater au pays et à l’altitude, on book pour le lendemain un trek pour gravir le volcan Acatenango ! C’est une excursion de 2 jours et une expérience que je ne suis pas prête d’oublier. 

Le lendemain, c’est entre excitation et appréhension qu’on prend la direction de l’agence. Sur place, on nous prête du matériel et puis après un petit brief sur le parcours et le mal d’altitude, on commence l’ascension. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à une difficulté pareille. Le chemin n’est pas difficile en soit, mais ce n’est que de la montée sur plus de 1 100 mètres. Et quand on n’est plus habituée aux efforts physiques et qu’on a passé les dernières semaines à siroter de la tequila sur la plage, ça devient vite une épreuve. Mais pas à pas, et après 5h30 de marche (qui m’en paraisse le double), nous arrivons au campement ! Et la vue est incroyable. Une vue direct sur le volcan del Fuego et sur le coucher de soleil. J’y vois mes premières éruptions avec une vue incroyable et j’en verrais plus d’une trentaine dans la soirée. Le lendemain, réveille à 3h40 pour terminer l’ascension du volcan Acatenango. Ce fut, l’un des moments les plus pénibles de ce voyage. La fatigue musculaire de la vieille a pris rapidement le dessus et le mental avait du mal à suivre. Mais j’arrive en haut ! A 3 976 mètres, le sommet du volcan Acatenango, pour observer le soleil se lever sur le volcan del Fuego ! Un paysage magique et qui se mérite ! Après avoir profité de la magie du lieu, nous redescendons au campement pour le petit déjeuner puis à l’agence. Étrangement, le retour est d’une simplicité déconcertante par rapport aux efforts de la vieille. Et nous célébrons avec notre groupe notre exploit autour d’une bière ! 

Mes jours au Guatemala étant comptés, car je prévois de fêter Noël au Costa Rica avec des amis rencontrés au Mexique, je ne peux pas m’attarder trop longtemps sur Antigua. Le lendemain c’est donc 9h de bus qui m’attendent pour rejoindre le parc de Semuc Champey. La route est splendide, c’est la jungle et les montagnes. L’arrivée à Lanquin (ville proche) est la bienvenue après une journée de bus et des courbatures qui se font sentir. On prend un colectivo, un truck avec des siège à l’arrière, et après 20min sur une route non bitumée à travers la jungle, on découvre un superbe hostel !

Le jour suivant, c’est découverte du parc de Semuc Champey. Un lieu super où il est possible de se baigner, mais j’avais oublié mon maillot de bain. Mais ce fut une superbe découverte ! L’après-midi, petit retour à Lanquin en colectivo pour acheter une carte SIM avec l’aide d’un guide. Étrangement, dans cette zone du Guatemala, il faut une carte d’identité guatémalienne pour l’activer. Et dans l’hostel, il n’y a pas d’internet, et pour s’organiser c’est plus pratique d’avoir une connexion. Mais chose assez drôle, le lendemain, aucun réseau donc toujours pas d’internet. 

Finalement, le dimanche sera dédié au repos. Je ne pensais pas que mon corps serait toujours aussi fatigué après l’ascension de l’Acatenango, mais apparemment si ! 

Dernier au revoir à Semuc Champey

Rue principale de San Pedro

Lancha

Rue principale de San Juan

Rue de San Juan

Terrain de basket d’une école

Montagne bordant San Juan

Lever du soleil depuis l’Indian Nose

Découverte de San Pedro

Rue pour l’embarcadère de San Pedro

Arrivée à San Juan

Petite échoppe de San Juan

Un peu d’art

Rue principale de San Juan

San Juan

Premiers rayons du soleil perçant le lac Atitlan

Semaine 13 | 06 décembre 2021 | Guatemala 🇬🇹

Une semaine riche en sensation !

Nouvelle journée au paradis. Je profite de la douceur des lieux un peu plus longtemps que prévu à Semuc Champey. Je voulais visiter la côte caraïbéenne, malheureusement il n’y a pas de bus avant plusieurs jours et sans certitude d’avoir une place à bord. Je préfère donc rester où je suis pour explorer les environs. 

Et pour le coup, je ne regrette pas car ma journée va être riche en sensation ! 

J’ai eu l’occasion de visiter une grotte dans le noir à la nage et avec une chandelle à la main ! C’est une expérience assez dingue, je n’aurai jamais imaginer faire ça ! C’est assez insolite de se retrouver à nager de la main gauche pendant que la main droite tente de ne pas noyer sa chandelle ! Avec mon petit groupe nous avons dû grimper à des échelles (vraiment pas rassurantes), traverser une cascade et sauter ! 

A la sortie de la grotte, une autre activité sympathique nous attendait près de la rivière : une balançoire. Mais celle là n’était pas non plus rassurante car on pouvait tomber avant d’arriver dans l’eau. Heureusement, je ne suis pas tombée, mais j’ai sûrement fait le plus gros plat de ma vie en arrivant dans la rivière (j’ai eu mal pendant quelques jours). 

Nous avons ensuite sauté près d’une cascade du parc de Semuc Champey puis nous avons pris des bouées pour nous laisser porter par le courant sur la rivière. 

L’après-midi, en revanche est beaucoup moins fun et dédié à une mission : retirer du cash. Tout juste pour y aller, c’est presque une aventure avec 30/40min de collectivo sur une route non pavée avec des montées et des descente. Puis une fois arrivée à Lanquin (ville la plus proche), je découvre que j’ai atteint mon plafond de retrait sur jour glissant et ne peut retirer que 100q (10€). Bref, une galère pour rien. Mon retour se fait avec 15 personnes à l’arrière du collectivo. Et comme cela ne serait pas drôle, nous avions l’immense joie d’avoir un homme complètement saoule. Au bout de 5min, il renverse sa bière à mes pieds, et finit par vomir par dessus le colectivo. J’ai eu le droit à de multiples détours et  arrêts pipi / shopping. Après 45min j’arrive à mon hôtel épuisée et m’arrange pour payer mon bus le lendemain (merci PayPal et les copains rencontrés).

Le lendemain, je prends la direction d’Antigua pour retrouver une amie, Margy de Fancymyworld ! Et je suis ravie de retrouver cette ville après 10h de navette, mais surtout de revoir mon amie autour d’une bière et d’un tacos ! 

Le lendemain matin est plutôt tranquille et je me penche sur mon blog tranquillement avant de prendre une navette direction le lac Atitlan pour la charmante ville de San Pedro de la laguna. Après plusieurs heures de navettes à travers les virages et les automobilistes, j’arrive à bon port !

Je profite des jours suivants pour visiter la ville, fêter l’anniversaire d’un ami, voir le sunset sur un bateau au milieu du lac. Mais aussi visiter San Juan de la laguna, une charmante petite ville ! L’endroit est assez artistique, j’ai beaucoup aimé. Avec mes amis pour participons aussi à un boat party sur un bateau au milieu du lac lors d’un après-midi.

Un matin, pour voir le lever du soleil en haut de l’Indian Nose nous un mettons le réveil à 35. Après 45min de navette, 20min de marche et 20min d’attente, les premiers rayons du soleil apparaissent et la magie opère. L’après-midi direction une autre ville du lac Santa Cruz la laguna ! Pour se déplacer entre les villes, on utilise des lanchas. Ce sont des bateaux rapides qui permettent d’éviter les routes sinueuses 

La ville de Santa Cruz est plus élevée que le lac, je préfère donc rester à l’hostel après une matinée assez riche. 

On nous a présenté notre chambre avec un “Vous avez la chambre la moins chère, donc vous n’avez pas de lumière, d’électricité, ou de porte”. Bon en fait, c’est pas une porte qui manque mais un mur. C’est assez surprenant, mais le dortoir ressemble à une cabane perchée dans les arbres donc je suis ravie. Je passe la fin de ma journée avec une bière fraiche à admirer le coucher du soleil sur le lac. 

Lac Atitlan

Coucher du soleil sur le lac Atitlan

Barque pour se rendre à El Paredon

Plage de El Paredon

Coucher de soleil sur El Paredon

Petites bières

La fameuse place de Sata Cruz

Coucher de soleil sur El Paredon

Vol d’oiseau

Coucher de soleil sur El Paredon

Semaine 14 | 13 décembre 2021 | Guatemala 🇬🇹

Petit retour au calme

La semaine commence avec le chant des oiseaux et une vue imprenable sur eux (l’avantage de ne pas avoir de porte ou de murs). Après un petit-déjeuner rapide, on prend la direction de la ville de Santa Cruz à pied pour voir à quoi ça ressemble. Apparemment c’est la ville la plus typique guatémalienne du lac. Et bien, on peut dire que la ville brille par sa simplicité, sa place principale se résume à sa cour d’école et au parvis de l’église. Pour être honnête je n’ai pas trouvé la ville attractive du tout. L’après-midi a été une mini déception aussi avec la ville de Pachama, je n’ai pas vraiment accroché…

Le lendemain direction la côte pacifique avec El Paredon. On a la chance d’avoir une navette privative (personne d’autre n’avait booké à par nous). Et c’est le transport qui s’est le mieux déroulé de tout ce périple ! Après quelques heures de navettes, une barque nous attend pour traverser la mangrove et une voiture nous attend pour nous emmener à notre hostel. Un sans faute particulièrement agréable, car les trajets au Guatemala peuvent vite prendre des heures supplémentaires. 

L’hostel est vraiment charmant et on en profite pour chiller. Je booke deux séances de surf pour le lendemain : une le matin, une autre l’après-midi. Je re-découvre ce sport que j’avais eu la chance d’essayer plusieurs années avant. Spoiler alert : je suis toujours mauvaise, mais j’étais contente de voir qu’en deux séances j’ai pu bien progresser. 

Je découvre aussi une spécialité d’El Paredon : ses moustiques voraces et ses puces de sables. En 2 jours j’ai eu plus de 80 piqures sur le corps (j’ai compté). 

Sinon le reste des journées se passe au rythme des sunsets, promenades sur la plage et soirées avec les copains rencontrés sur place ! 

Puis la fin de semaine se termine avec le retour, une dernière fois, sur Antigua (ville coup de coeur de mon séjour pour le moment) !

San José

Playa Guiones – Nosara

Vaches dans le champ près de l’hostel

Playa Guiones – Nosara

Je vérifie que le soleil est bien parti se coucher

San José

Playa Guiones – Nosara

Chaton de l’hostel

Playa Guiones – Nosara

Coucher de soleil sur à Playa Guiones

Semaine 15 | 20 décembre 2021 | Guatemala 🇬🇹

Noël, amis et coucher de soleil 🎅

Après avoir profité une dernière fois d’Antigua, direction la ville de Guatemala City pour une très courte nuit et être à l’aéroport pour 3h00 du matin (avion à 6h00). Malgré quelques galères à l’enregistrement, beaucoup de paperasse à remplir (merci COVID-19), le vol se passe plutôt bien ! 

Je suis super contente de pouvoir retrouver mes amis du Mexique pour célébrer les fêtes de fin d’années ensemble ! 

San Jose, capitale du Costa Rica, est une grosse déception pour moi. Je ne m’attendais à rien, mais je suis quand même déçue. La ville n’a aucun charme, ne sent pas bon et possède que quelques lieux intéressants, mais rien de vraiment surprenant. C’est donc 2 jours un peu long qui se passent avant de partir pour Nosara sur la côte pacifique pour rejoindre le groupe d’amis !

On a réservé dans un hostel et on a de la chance, l’endroit est simple et on se sent comme à la maison ! Nickel pour célébrer Noël ! Entre les soirées, les bières, les sunsets, les jours passent et se ressemblent dans une douceur et une chaleur agréable. Nous célébrons Noël autour d’un barbecue, tous le monde met la main à la pate (ou presque) et on passe un super moment. 

C’est la première fois que je passais Noël loin de ma famille et au soleil. C’était assez étrange, mais en même temps pas du tout. Pas de folies, juste une journée basique avec des amis à la plage et un barbecue en fin de journée. Une simplicité qui nous convient à tous.

Après s’être rendu à l’évidence et réaliser qu’on n’avait pas de logement pour le Nouvel An sur la côte pacifique au Costa Rica, on a décidé de changer nos plans à la dernière minutes. Direction le Nicaragua à partir du 29 décembre ! Oui, c’est assez évident que de trouver un logement pour 7 personnes à 4 jours du Nouvel An, c’était pas lumineux. Voyager c’est aussi prévoir au dernier moment pour se sentir, et parfois ça entraine des petits inconvénient. Mais bon, ça permet de créer des aventures inattendues ! 

Ruelle San Juan del Sur

Vue sur San Jan del Sur

Playa Marssella

Nicaragua - Playa Marsella

Plantes vertes

Playa San Juan del Sur

Playa Marssella

Playa Marssella

Nicaragua - San Juan del Sur

Happy 2022

Semaine 16 | 27 décembre 2021 | Costa Rica 🇨🇷

Adios 2021 !

Après encore quelques jours à Nosara, et un test PCR plus tard, nous voilà sur la route direction San Juan Del Sur au Nicaragua.

C’est la première fois de ma vie que je traverse une frontière sur le sol (hors espace Schengen). On a de la chance, nos 3 bus s’enchainent rapidement ainsi que les contrôles à la douane. J’ai dû laisser mon drone au Costa Rica car ils sont interdits sur le territoire, et le contrôle méticuleux des sacs à la douane m’a confirmé que j’avais fait le bon choix.  

C’est assez étrange de changer aussi rapidement de pays, surtout que j’avais commencé à m’habituer à la monnaie du Costa Rica. Mais le Nicaragua semble si beau, plus authentique et plus simple. J’ai vraiment hâte d’en voir plus ! 

Pendant la période du nouvel an, la ville semble bouger et faire la fête, parfait nous sommes là pour ça ! Avec mes amis, nous partageons encore une fois un dortoir entier et ça fait du bien d’être qu’avec des personnes que l’on connait de temps en temps. La ville est assez sympathique, on peut tout faire à pied, la plage est mignonne, et il y a de bons restaurants ! 

Pour être honnête, les journées ne sont pas hyper intéressantes et se résument à : plage, coucher de soleil et soirées avec les copains. 

Même notre soirée du nouvel an ressemble plus à une soirée comme une autre, avec peut-être plus de monde en soirée. 

Rien de spéciale à dire, à part merci 2021 pour ce départ en tour du monde ! Et hâte de vivre plein de belles aventures en 2022 !

 

 

Ascension Cerro Negro

Groupe pour le sandboarding

Nicaragua - Volcan Telica

Embouteillages

Volcan Telica

Nicaragua - Volcan Telica

Vue depuis le Volcan Telica

Nicaragua - Leon

Cathédrale de Léon

Léon

Volcan Masaya

Ascension Cerro Negro

Moi dévalant le volcan Cerro Negro avec ma luge

Nicaragua - Volcan Telica

Volcan Telica

Cratère du volcan Telica

Nicaragua - Volcan Telica

Vue depuis le Volcan Telica

Nicaragua - Leon

Cathédrale de Léon

Apoyo lac

Volcan Masaya

Semaine 17 | 03 janvier 2022 | Nicaragua 🇳🇮

Volcans vous avez dis ?

Après quelques jours pour profiter une dernière fois des copains, je reprends la route ! Je n’étais pas du tout sensée aller au Nicaragua, mais bon étant dans le coin, autant visiter les alentours ! 

Je prends donc la direction de Léon une ville à 4h de San Juan Del Sur pour une activité assez spéciale, du sandboarding ! C’est une expérience unique au monde : faire de la luge sur un volcan actif (Cerro Negro) ! Même si vous ne souhaitez pas faire le sandboarding, le paysage est magnifique et vaut le détour !  L’ascension du volcan s’est conclue avec un tremblement de terre (oui au sommet d’un volcan actif). L’activité sismique n’influence pas les éruptions, mais ce n’était pas hyper rassurant. D’autant plus que c’était la première fois de ma vie que je ressentais un tremblement de terre. Et bon, au sommet d’un volcan de cendre et avec des rafales de vent violentes, c’était assez impressionnant et pas des plus rassurant. Une fois l’étonnement passé, nous avons pu effectuer le sandboarding en toute tranquillité ! Et c’était assez fun à faire, les sensations sont uniques et différentes de celles avec de la neige ! A refaire, j’essaierais d’aller plus vite ! 

L’après-midi même, on on reprend la route pour un autre volcan actif à proximité : Telica. L’objectif est de voir le coucher de soleil, mais on a eu le droit à une sacrée surprise en arrivant en haut. On ne pensait pas voir le cratère et bien on a pu le voir et c’est impressionnant ! La falaise tombe à pic sur le volcan sur plus d’une centaine de mètres et il suffit d’à peine tendre l’oreille pour entendre la lave gronder. Après nous être remis de nos émotions, on a repris le chemin pour observer le coucher de soleil sur l’autre versant du volcan ! La vue était impressionnante et on pouvait voir l’océan Pacifique ! Bon, le retour dans le noir avec le flash de nos téléphones était un peu fatiguant, mais la journée fut belle ! 

Le lendemain, changement de ville pour Granada où avec des amis on profite de l’occasion pour se rendre à une “jungle party”, une soirée dans la jungle. 

La semaine se termine avec un tour entre 2 volcans ! L’après-midi, aves mes amis, nous nous sommes baignés au Lac Apoyo. Un ancien cratère de volcan qui est aujourd’hui un lac. Nous avons eu la joie de faire un peu de kayak, boire quelques bières sur la plage mais surtout d’attraper un coup de soleil.

Pour la fin de journée, direction le volcan Masaya ! C’est, apparemment, le meilleur endroit au monde pour observer une “lagune de lave”. En arrivant, j’étais choquée de voir la taille du cratère ! Il est juste immense de part sa longueur mais aussi sa profondeur. Par ailleurs, il s’élargit avec le temps et une partie n’était pas accessible car des travaux pour reculer la zone touristique sont effectués. Mais du coup, j’ai quand même pu voir la lave dans le cratère du volcan ! C’est assez étrange à décrire, c’est comme si la lave vivait et bouillait en même temps ! J’étais, cependant, un peu déçue car je m’attendais à mieux voir et voir plus grand (de loin ça faisait la taille de mon pouce).

Granada

Granada

Ometepe

Agua de Ojo

Ometepe

Plage à Ometepe

Punta Jesus Maria

Granada

Granada

Agua de Ojo

Ometepe

Ometepe

Ometepe

Ferry sur le retour

Semaine 18 | 10 janvier 2022 | Nicaragua 🇳🇮

Un lac, une île, des volcans (encore)

La semaine débute avec un free walking tour pour visiter la belle ville de Granada ! Je consacre mon après-midi à faire du shopping à la capitale, Managua. Et autant à l’aller, j’avais la chance d’avoir une place assise dans mon van/chicken bus, autant le retour, nous étions tous tellement serrés qu’on roulait avec la porte du van ouverte et que je devais me tenir au plafond avec ma tête (rien à proximité pour m’agripper).

Le lendemain, je prends la route pour l’île d’Ometepe qui est située sur le plus grand lac d’Amérique Central ! FUN FACT : Il y a dans ce lac des requins d’eau douce (j’en ai pas vu). L’île possède 2 volcans dont l’un actif  : Concepcion et Maderas.

Le trajet depuis Granada aurait pu être simple, mais le chauffeur de notre 2ème chicken bus en a décidé autrement. Celui-ci a voulu nous faire payer 15 fois le prix du trajet ! Nous passons donc 10 min (et c’est long) à expliquer au chauffeur qu’on est certes, des touristes mais qu’on n’est pas des pigeons pour autant et qu’on ne paiera pas 640 cordobas au lieu des 40 cordobas de base. On réussit au final à payer le prix réel du trajet. Mais cette altercation nous fait louper le ferry à 10 min près, le prochain est 1 heure après. Mais comme c’était encore trop simple, il est tombé en panne, et c’est 2 longues heures qu’il faudra attendre.

Une fois sur l’île, je me sens rapidement bien ! Et j’expérimente pour la première fois de ma vie la conduite d’un scooter ! Et après 1min d’explication et 5min d’essais avec des amis, c’est parti pour découvrir l’île ! Mais pas de chance, une averse nous tombe dessus après seulement 10min de route ! Ce n’est pas très, c’est la première fois que je dois arrêter une activité à cause de la pluie depuis le début de mon voyage. Après un court arrêt (5 min) on reprend la route pour découvrir une piscine naturelle : Oro de Agua. Bon, la seule chose naturelle c’est l’eau qui est filtrée par le volcan actif ! Autrement, le reste a été fait pour accueillir des touristes, mais reste toutefois très mignon ! Et par ailleurs, l’eau est si clair que c’est un vrai plaisir d’y faire une pause !

On rate le coucher du soleil sur une plage, mais on a la chance de pouvoir le voir sur le chemin du retour. Sur nos scooters, dans la jungle, entourés de palmier, traversant des villages, avec une vue magnifique sur le volcan et le lac, le tout, cheveux au vent ! 

Finalement, j’aperçois le coucher de soleil sur cette plage, Punta Jesus Maria, quelques jours plus tard en y revenant avec d’autres amis ! Et la vue est incroyable ! Un banc de sable permet d’avancer de plusieurs dizaines de mètre et d’apercevoir les deux volcans depuis la plage.

Le reste de mes journées consiste à visiter l’île sur mon scooter, aller à la plage et profiter de la douceur de vie locale. 

Pour conclure cette semaine au paradis, avec des amis nous décidons de retourner sur San Juan Del Sur, pour participer au Sunday Funday qui est une sorte “barathon”. Pour les non-initiés, il s’agit de faire la fête à plusieurs endroits. On passe un bon moment dans des lieux plutôt sympas !

Hostel Selina – Playa Maderas

Playa Maderas

Playa Maderas

Frontière Nicaragua – Costa Rica

Samara

Samara

Hostel Selina – Playa Maderas

Playa Maderas

Tipi de mon hostel

Samara

Samara

Samara

Semaine 19 | 17 janvier 2022 | Nicaragua 🇳🇮

Prendre le temps

Le début de la semaine commence tranquillement et je passe mes derniers jours avec des amis avant de les revoir dans plusieurs semaines en Colombie. Je pars ensuite pour Playa Madera, près de San Juan, afin de prendre des cours de surf et de recharger les batteries ! Dans mon nouvel hostel, je dors dans un tipi en bois ! C’est plus agréable qu’un lit dans un dortoir, mais le bruit du vent m’a réveillé plusieurs fois et je n’ai pas hyper bien dormi. Toutefois, l’expérience était quand même cool.

Je suis assez excitée à l’idée de reprendre les cours de surf, je veux encore en prendre 1 ou 2 avant de louer une planche et de me débrouiller seule. Le cours se passe super bien, mais j’ai “l’excellente” idée de sauter du surf à la fin d’une vague et j’atterri violemment sur mon talon. La douleur qui s’en suit n’est pas du tout agréable. J’apprends par la suite que c’est pas comme ça qu’il faut faire… mais globalement, je suis contente de ma séance, je vois les progrès !

Il est temps ensuite pour moi de quitter le Nicaragua et de prendre la direction de la frontière pour retourner au Costa Rica ! Pays que je devais initialement visiter. Mais faute de logement pour le nouvel an, avec mes amis, nous avions fuis pour le Nicaragua. J’avais par ailleurs dû laisser mon drone à mon hostel à Nosara (interdit au Nicaragua). C’est donc l’occasion de le récupérer et de visiter une amie qui vit à Samara (près de Nosara). 

Le trajet est long pour s’y rendre et les bus vraiment peu confortables. Une journée de transport qui aurait pu être qu’une demi-journée, mais c’est ça aussi le voyage. Je reste toutefois très surprise car le Costa Rica est connu pour avoir des prix bien plus cher que tous les pays d’Amérique Central et du Sud, mais le réseau de transport en commun est vraiment nul. 

Après plusieurs heures de bus, quelle joie d’arriver à Samara ! Les jours se passent tout aussi tranquillement, entre plage coucher de soleil, lever de soleil, petites soirées avec mes amis. J’en profite aussi pour récupérer mon drone, et je suis vraiment contente de pouvoir le retrouver, il m’avait manqué.

Après des au-revoirs un peu triste avec mes amis, je pars seule en direction de Liberia pour la fin de ma semaine. Il y a plusieurs parcs nationaux et volcans dans les alentours, je suis donc très excitée à l’idée de découvrir la verdure tant revendiquée du Costa Rica ! GROSSE ERREUR de ma part. Je n’avais pas vérifier comment me rendre précisément depuis la ville, sans voiture, dans les parcs, et c’est un vrai casse tête ! D’autant plus que je n’ai pas envie de m’attarder dans cette ville, donc je regrette un peu ce choix. Je supprime finalement des parcs de ma liste pour, plus tard, continuer ma route vers le sud. J’organise alors la fin de mon séjour au Costa Rica autrement. Je décide de ne pas faire plusieurs destinations, trop loins, trop compliquées d’accès et je pense écourter rapidement ma visite du pays. Les prix sont plus chers sans pour autant que la qualité soit meilleure et surtout c’est compliqué de circuler sans voiture, ou il faut vouloir prendre son temps. 

Mais surtout, je prie pour que la douleur (soutenable mais présente) de mon talon s’atténue rapidement pour les prochains jours, car j’ai des randonnées qui m’attendent.

Cascade Escondidas – Rincon de la vieja

Cascade La Cangreja – Rincon de la vieja

Coucher de soleil avec des gens de l’hostel

Sky walk, Monteverde

Playa Macha

Costa Rica - Manuel Antonio

Plage Espadilla Sur

Paresseux – Parc Manuel Antonio

Serpent – Rincon de la vieja

Monteverde

Ficus Tree – Monteverde

Playa Macha

Singe capucin

Costa Rica - Manuel Antonio

Playa Gemela – Parc Manuel Antonio

Vendeur de noix de coco

Semaine 20 | 24 janvier 2022 | Costa Rica 🇨🇷

Faux départ ?

La semaine commence, ou pas vraiment du coup, avec une journée de repos forcé. Car le seul parc que j’ai décidé de faire est fermé le lundi. Je dois donc m’occuper pour la journée, mais ça tombe bien, j’ai pas mal de choses à rattraper avec le blog ! 

Le mardi, je peux enfin visiter le parc national du volcan Rincon de la Vieja ! Celui possède 9 cratères dont 1 très actif. Le parc est grand et il est possible de grimper sur une partie du volcan (pas jusqu’en haut car il est actif et dangereux). J’écoute les conseils de mon chauffeur et décide d’aller visiter 2 cascades du parc qui me valent un bon 5h de marche. Dont mon talon se souvient encore …. Je peux à peine marcher après la balade ! Mais les cascades valent l’effort ! La première, on se retrouve au sommet (ce qui change un peu) et l’eau est fraiche, un vrai bonheur après la marche sous les rayons cuisant du soleil ! La seconde est paradisiaque ! L’eau coule à flot dans un écrin de verdure ! J’ai la chance de voir différents animaux. Une rencontre m’a particulièrement marqué. C’est quand ma partenaire du jour m’interpelle et me dit de venir de vers elle doucement. Puis elle me montre qu’à 30cm de l’emplacement où j’étais (d’où ma tête était pour être plus précis), se trouve un serpent endormi. Sur le chemin du retour, notre chauffeur s’arrête sur la route et appelle des singes crieurs en imitant leur bruit pour que nous puissions les observer, et cela a fonctionné plus d’une dizaine de singes sont venus au fur et à mesure. Une belle journée !

Le lendemain, je prends la direction de Monteverde. Je titube un peu à cause de mon pied endolori des efforts de la vieille, mais je m’en sors plutôt bien. Monteverde est un lieu connu pour sa “Cloud Forest”, sa forêt de nuage. Bon  spoiler alert, j’en ai pas vu un seul, sûrement dû à la saison… Mais c’est un endroit d’où il est possible d’observer une faune et flore relativement riche. J’ai hâte de découvrir cela le lendemain ! Mais avant ça, je profite du soir pour voir le coucher de soleil depuis une colline, et je ne suis pas déçue du spectacle !

Le jour suivant, je décide de faire le Sky walk, une promenade à travers la forêt sur 5 ponts suspendus. C’est une super expérience pour la flore, beaucoup moins pour la faune. Mais j’ai quand même beaucoup aimé, j’ai trouvé cela très relaxant ! L’après-midi, avec des amies nous allons voir un arbre dont les racines forment un pont ! Puis, nous retournons le soir voir le coucher de soleil et on termine la journée à faire la fête chez des Ticos (nom donné au Costa Ricains). 

Pour être honnête, le réveil à 3h45 fut compliqué. Avec 2h de sommeil et la soirée encore fraiche, c’est dur d’aller prendre son bus à 4h30. Mais après 9h de bus, je suis super contente de découvrir Manuel Antonio. C’est un endroit très vert et c’est l’image que je me faisais du Costa Rica. Étant arrivée tôt dans l’après-midi je peux profiter de ma journée. Je décide de suivre les conseils des Ticos de la vieille et de me rendre à la Plage Macha. Cela tombe ce n’est pas trop loin de mon hostel. Je m’imaginais un chemin tranquille qui pourrait reposer mon pied, et bien j’étais à côté de la plaque. C’est finalement assez loin, ça monte, ça descend et c’est une « piste », donc pas de repos pour mon pied. Mais ce n’est pas bien grave car je croise des perroquets et des singes ! Mais surtout la plage est incroyable et peu fréquentée. J’observe alors le soleil se coucher doucement sur la mer. 

Le jour suivant, je découvre le parc Manuel Antonio ! Je l’ai trouvé magnifique avec des plages fabuleuses !  Il y a un peu de monde sur les plages, mais je me trouve des petits coins tranquilles. Certes, il n’est pas très sauvage, mais pour mon pied, j’étais heureuse de trouver beaucoup de chemins aménagés. Seul bémol, beaucoup de miradors étaient fermés sans explications ou indications à l’entrée du parc.Néanmoins cette pose verdure m’a fait du bien et j’ai croisé du monde : singes crieurs, singes capucins, paresseux, crabes rouges ! Je passe ma fin de journée tranquille à mon hostel avec une courte halte à la plage pour faire voler mon drone près du parc (interdit à l’intérieur). Et je m’endors tôt avec la fatigue du jour et un pied en peine. 

Je termine la semaine en prenant la direction d’Uvita. Je décide d’y prendre mon temps et de me reposer (pour mon pied) mais surtout d’organiser la suite de mon périple ! 

Bahia Ballena

Bahia Ballena

Uvita

Bahia Ballena

Drake Bay

Drake Bay

Bahia Ballena

Bahia Ballena

Uvita

Drake Bay

Drake Bay

Frontière Costa Rica – Panama

Semaine 21 | 31 janvier 2022 | Costa Rica 🇨🇷

Petit break dans ce voyage

Après m’être rendue à l’évidence, je me rends chez le médecin et les nouvelles sont bonnes. Le pied n’est pas cassé. J’ai juste besoin de repos et de mettre de la glace dessus. Je me sens un peu bête de ne pas y avoir pensé, parce qu’effectivement c’est assez con et simple comme conseil. Et en 3 jours, la douleur a disparu ou presque, je peux donc marcher normalement ! 

Les journées sont tranquilles, je fais de nouvelles rencontres dans l’hostel et on se prend tous d’affection pour une petite chienne noire qui nous tient compagnie. Je décide de cuisiner (la cuisine est parfaite pour une fois), ça fait du bien ! 

Je m’occupe aussi de l’organisation de mes prochains jours : première fois que j’ai plus de 3 jours de booké de suite, pour le coup j’en ai presque pour 2 semaines ! 

J’ai une grosse activité et de grosses dépenses de prévues (je vous en dirai plus la semaine prochaine) et cela nécessite un peu d’organisation !  

Autrement, à Uvita je découvre une plage avec la forme d’une queue de baleine ! Celle-ci n’est vraiment visible qu’à marée basse et surtout vue du ciel, mais il faut avouer que c’est aussi surprenant que beau !

Ça fait 3 semaines que j’ai dans l’idée d’essayer de négocier des nuitées en échange de mes services en photographie. Et un soir, je voulais étendre dans l’hostel où je suis, mais ils n’avaient plus de place où alors la chambre était cher pour mon budget. Je suis donc allée au culot proposer mes services de photo à la réception, elle a appelé le patron, on a discuté et l’affaire était conclue !

Après quelques jours tranquilles, je prends le bus puis un bateau direction Drake Bay près du parc du Corcovado ! 
Je déchante un peu en apprenant le prix du bateau et à l’idée de devoir payer le même prix au retour, mais bon il est un peu tard pour faire demi-tour. 

Finalement, je ne regrette absolument pas ! Le lendemain, je prends un taxi moto et je vais me promener sur les sentiers près du parc du Corcovado ! Je termine mon après-midi sur la plage à profiter du soleil ! 

En revanche, le lendemain je veux me rendre au Panama et cela à l’air d’être compliqué de se rendre à la frontière et je sens que cela va nécessiter une organisation et une flexibilité à tout épreuve (peu d’information ou juste 1 bus par jour trop tôt à cause du bateau).
Et bien je ne m’étais pas trompée le passage à la frontière fut très compliqué. Petite leçon, éviter les frontières terrestres le dimanche tout est fermé et les bus sont rares … Mais après un voyage de plus de 19h, j’arrive à Panama City !

Panama City

Canal de Panama

Voiliers et îles

Plage à San Blas

Panama - San Blas-HDR

San Blas

San Blas

Quartier Casco Viejo – Panama City

Coucher de soleil à San Blas

Notre voilier !

« Petit » coquillage

Panama - San Blas

Le groupe profitant des joies de vivre à San Blas

San Blas

Semaine 22 | 07 février 2022 | Panama 🇵🇦

Je prends le large !

Je passe quelques jours à Panama City pour organiser les derniers préparatifs pour une aventure de folie ! 

Une croisière de 5 pour rejoindre Carthagene en Colombie depuis le Panama en voilier ! Le programme est simple 3 jours dans l’archipel de San Blas puis 2 jours en haute mer pour rejoindre ce premier pays d’Amérique du Sud ! J’ai hâte ! 

Mais en attendant, j’en profite pour faire ma 3ème dose de vaccin (Covid) à Panama City. J’ai de la chance, le pays vient d’ouvrir des centres de vaccinations dans les centres commerciaux et permet la vaccination gratuite pour les touristes. Cela devrait m’aider pour mes prochains mois de voyage ! Le célèbre canal de Panama n’est pas loin, je fais donc une rapide excursion pour voir de plus près à quoi ça ressemble ! Je fais aussi des petites courses (snacks, boissons, crème solaire, argent) pour la croisière ! 

Puis c’est le grand départ à 5h du matin. On vient nous chercher à l’hostel en mini van pour rejoindre le speedboat qui nous emmènera ensuite sur le catamaran, le Nacar 2. Je découvre mes compagnons de voyage et l’équipage. Nous sommes 10 passagers et il y a 3 membres d’équipage ! Après les formalités administratives (tampon de sortie du Panama), nous prenons la direction de notre première île ! Et nous découvrons  ce qui va nous attendre pour les prochains jours : une mer turquoise, des îles magnifiques et une météo incroyable ! 

Nous passons nos journées à savourer chaque instant de ce coin de paradis et à prendre conscience de l’immense chance que nous avons ! 
Au programme : profiter de la vie et des merveilles de San Blas ! J’explore les fond marin en  snorkelling et je vois des coraux et des poissons de toutes les couleurs ! Je nage dans les eaux turquoises, je me prélasse sur le filet du catamaran lors des navigations entre les différentes îles, je savoure les soirées sur les plages avec feu de camp, bières et musiques.
Le bonheur doit avoir ce goût !

San Blas

San Blas

Vue depuis le Airbnb sur Carthagène

Cabo de la Vela

San Blas

San Blas

Vue depuis le 36ème étage

La « chambre »

Semaine 23 | 14 février 2022 | Panama 🇵🇦

Retour au Panama ?

L’heure de la fin de la croisière va bientôt sonner, mais on savoure chaque instant ! 
On profite de notre dernière journée dans l’archipel de San Blas. On est tous un peu triste de quitter ce paradis, mais il est temps de continuer ce voyage !

A cause d’un problème de météo (vents violents), nous sommes obligés de revenir sur Panama City pour prendre un avion et se rendre en Colombie. La nouvelle nous chagrine puisque nous souhaitions vraiment réaliser cette traversée en haute mer, mais l’agence préfère ne pas prendre de risque. Ils ont eu raison, un bateau de pécheur s’est fait renverser par les vagues au large des côtes. Et puis au final, cela nous évite de passer 2 jours en haute mer balancés par les vagues à vomir nos tripes.

Après une grosse journée et une longue attente à l’aéroport, nous arrivons tous à Cartagena. Avec les 9 autres passagers nous célébrons la fin de cette aventure avec un dernier verre dans cette nouvelle ville. Le lendemain c’est repos et petites courses. Puis avec les passagers du Nacar 2, nous allons au restaurant pour célébrer l’anniversaire d’une des filles ! C’est la dernière fois qu’on se voit tous ensemble ! 

Je passe ensuite 2 jours en Airbnb pour reprendre des forces, me reposer, laver mes vêtements et mes sacs, réorganiser mes affaires et surtout cuisiner ! Cette petite pause m’a fait du bien et je me sens ressourcée ! 

Puis direction le désert La Guajira, il faut 2 jours pour se rendre à Cabo de la Vela aux portes du désert. Le trajet est long : 10h de bus pour la première journée. Puis encore 4h de trajet le lendemain avec un taxi et un 4×4 pour atteindre ce village en bord de mer (et au bord du désert). Le trajet est épuisant et quelle joie d’arriver à destination ! 
Malheuresement, je me suis trompée dans la réservation (j’ai booké en mars) et l’hostel est complet. Mais la propriétaires nous propose des hamacs sur la plage. Le confort est rudimentaire mais c’est finalement très plaisant !cartagena

Notre 4×4 pour ce tour dans le désert

Phare de Punta Gallinas

Minca

L’hostel Sierra Minca

Santa Marta

Cartagena

Cartagena

Cartagena

Punta Gallinas

Les dunes du désert Guajira

Minca

Drake BayMinca

Santa Marta

Cartagena

Cartagena

Cartagena

Semaine 24 | 21 février 2022 | Colombie 🇨🇴

Ville, désert et jungle

J’ai hâte de visiter le désert et pour cela une grosse journée m’attend ! J’ai booké via une agence pour découvrir cette partie de la Colombie. Le désert est grand et il est nécessaire d’être accompagné. A 5h00 du matin, un 4×4 vient nous chercher et nous passons de longues heures balancés aux rythmes des dunes ensablées.

Sur le chemin, nous découvrons une pauvreté frappante.  C’est déconcertant de voir des enfants de 4 ans tirer une corde pour stopper notre véhicule et demander un droit de passage. Le conducteur donne une friandise ou un gateau le plus souvent. A certains moments, des hommes exigent le paiement en cash. 

Nous découvrons aussi un paysage fortement pollué par le plastique. Les vents violents arrachent les sacs, sachets et détritus pour les accrocher dans les arbres. 

Finalement après un looooooong trajet nous arrivons au phare Punta Gallinas qui est connu pour être le point le plus au nord de la Colombie et de l’Amérique du Sud ! C’est sympa, mais rien d’extraordinaire pour être honnête. Nous reprenons ensuite la route pour nous rendre aux dunes.

Je m’attendais à voir des étendus de sables oranges immaculées (comme sur internet), finalement le sable était “normal”. Petite déception, mais le paysage reste beau ! 

Nous sommes plusieurs groupes à dormir dans le même endroits et à y manger. L’organisation est plutôt flou sur place, mais on finit par avoir nos hamacs pour la soirée ! 

C’est uexpérience intéressante mais je ne sais pas si les efforts pour venir ici valent le coup compte tenu de l’organisation que j’avais choisi, néanmoins, ce fut une aventure !

Le jour suivant, l’objectif est d’aller à Minca pour 2 nuits. C’est donc encore une longue journée de bus pour revenir sur mes pas (10h) depuis le logement dans le désert. Et les dernières minutes (40 minutes), ont sûrement été les plus compliquées. Pour se rendre à l’hostel, il faut prendre une moto taxi car le chemin n’est pas praticable pour les voitures. Et quelle expérience avec un sac de 12 kg sur les épaules (celui de 7kg était porté par mon chauffeur) ! J’ai failli tomber à la renverse plusieurs fois dans les montées et j’ai fini par agripper mon chauffeur pour ne pas tomber ! Mes abdos n’ont jamais autant travaillé ! 

Cela faisait plusieurs mois que j’avais repéré cet hostel et j’avais hâte d’en profiter. Malheureusement, je passe le jour suivant clouée au lit à cause d’une intoxication alimentaire de la vieille. J’ai de la chance j’aurai pu être encore plus mal, mais je suis triste de ne pas pouvoir en profiter. 

Le jour suivant je passe 1 nuit à Santa Marta et j’explore rapidement le centre ville. Et finalement, je retourne sur Cartagene pour voir une amie de France ! On en profite pour découvrir la vie nocturne de la ville et les ruelles colorées le jour ! 

Cartagena

Cartagena : Getsemani

Cartagena

Cartagena : Getsemani

Semaine 25 | 28 février 2022 | Colombie 🇨🇴

Ville, désert et jungle

La semaine se déroule plutôt simplement ! Je retrouve des amis de France mais aussi des amis rencontrés pendant ce voyage. Le rythme se fait au rythme des soirées et des découvertes de la ville ! Je découvre un nouveau quartier que j’aime beaucoup : Getsemani.

Medellin

Museo y jardines El Castillo

Quartier de Comuna 13

El Penol

Guatape

Guatape

Musée de la Mémoire

Museo y jardines El Castillo

Quartier de Comuna 13

Lac El Penol

Guatape

Guatape

Semaine 26 | 07 Mars 2022 | Colombie 🇨🇴

Ville, désert et jungle

Je passe mes derniers jours sur Cartagène. J’aime beaucoup la ville, mais je commence à me lasser, j’ai fait le tour de ce que j’avais à voir dans ces jolies ruelles colorées. 

Après un bus de nuit qui se passe plutôt bien, je me retrouve dans une autre ville populaire de Colombie : Medellin. Son lourd passé lié aux narcotrafiquants lui a laissé des marques, mais les habitants des quartiers pauvres n’en parlent qu’avec une forte … 

Je profite de mon séjour pour découvrir le tristement célèbre quartier de la Comuna 13 avec un free walking tour. C’est sûrement l’un de mes préférés. On y voit que les habitants cherchent à s’en sortir à travers l’art (graffiti, peinture, danse, musique) et aussi le tourisme. Pour une fois que le tourisme favorise positivement un environnement, il est important de le souligner. 

Je visite le musée de la mémoire. C’est un musée racontant le passé de souffrance, des disparitions, enlèvements, attentats subit depuis des années à cause des narcotrafiquants. C’est très émouvant de lire, écouter, voir les témoignages au fil des décennies. Après, ce musée, on se sent chanceux de vivre en France.
Je fais aussi tour sur Pablo Escobar qui a su marqué à quelques endroits la ville et son histoire. Mais pas tant que ça, on n’en pas souvent parler. 
Mais je profite aussi de ma visite sur Medellin pour profiter de la vie nocturne de la ville 

J’explore, le temps d’une journée, la petite ville de Guatapé réputé pour ses rues et ses fresques colorés ! Le matin, j’avais grimpeé El Penol. Un immense rocher d’où il est possible d’avoir une vue sur l’ensemble du lac El Penol. Et cette petite excursion se conclu avec des galettes bretonnes ! 

Pour la première fois depuis le début de mon voyage, la météo n’est pas incroyable, mais j’arrive à faire des activités sympas ! 

Salento

Cocora vallée

Cocora vallée

Cocora vallée

Grains de café

Salento

Cocora vallée

Cocora vallée

Cocora vallée

Machine à moudre le café

Semaine 27 | 14 Mars 2022 | Colombie 🇨🇴

Ville, désert et jungle

Après quelques jours encore sur Medellin, nouveau départ pour un lieu que j’ai hâte de visiter : Salento. C’est une petite ville très jolie qui a su tirer profit du tourisme tout en gardant son charme. 

Le temps d’une matiée, j’explore la magnifique vallée de Cocora avec ses immenses palmiers (c’est impressionnant !). Le jour suivant, c’est la visite d’une ferme à café pour comprendre le processus et l’exigence du café colombien. C’est un tour très intéressant, on a même pu cueillir des graines de café !

Puis, il est déjà temps de dire aurevoir à Salento. Et après (encore) un long trajet un bus, direction Cali ! C’est une ville célèbre pour la salsa ! 

Pour être honnête, je ne suis pas sortie de l’hostel à part pour les soirées. La ville n’est en rien attrayante et beaucoup de personne se sont fait voler leurs affaires ou agresser dans la rue. 
J’en profite pour un prendre un petit cours de salsa. C’était plutôt amusant à faire ! Bon, pas de quoi enflammer la piste danse mais assez pour arriver à faire semblant devant un public non averti. 

Après un (très très) long trajet de 14h de route (12h dans un mini-van sans espace + avec un petit accident), et 2h de taxi. J’arrive dans le désert de Tatacoa à la nuit tombée ! 

Ma hutte pour 1 soir

2 cactus

1 aigle

Désert rouge de Tatacoa

Encore beaucoup de cactus

Désert rouge de Tatacoa

1 cactus

Beaucoup de cactus

1 Awena

Désert rouge de Tatacoa

Encore moi

Désert rouge de Tatacoa

Semaine 28 | 21 Mars 2022 | Colombie 🇨🇴

Ville, désert et jungle

Quel plaisir de découvrir l’environnement de l’hotel ! Situé sur une petite colline, il surplombe le paysage et une partie du désert gris ! 

La matinée se passe doucement, pas pressée de se réveiller avec le long trajet de la vieille. Petit-déjeuneriez en douceur avant de partir explorer une petite partie du désert gris. Les nuages sont présents et la chaleur aussi ! C’est très sympa à voir et les paysages changent de ce que j’ai l’habitude de voir depuis plusieurs mois. 

Après un petit retour à l’hotel, le propriétaire veut absolument nous faire découvrir sa piscine naturelle (dans le désert, ça ne se refuse pas !). On profite donc quelques heures dans la piscine avant de partir découvrir le désert rouge ! En chemin, on croise un couple colombien qui nous aide à trouver l’entrée du désert rouge. Etrangement, il fut très compliqué d’obtenir l’entrée exact du désert alors que c’est la principale attraction touristique du coin… 

Et quelle magnifique surprise ! Les couleurs sont flamboyantes avec le soleil couchant ! J’en prends les yeux ! Bon, c’est assez étrange car le canyon et les formes rocheuses ne sont pas si grandes, mais cela reste époustouflant ! 

Le couple, nous propose gentiment de nous ramener sur Neiva (pour notre bus de nuit). On fait donc l’aller/retour rapidement en moto taxi jusqu’à l’hotel pour récupérer nos affaires et on prend la route avec ces Colombiens ! On discute dans la voiture et nous dinons ensemble dans un de leur restaurant préféré. Puis ils nous ramènent chez eux pour nous montrer la spécialité du monsieur (le truc qu’il faut soulever)

Puis direction en taxi la station de bus. Il est 21h, le bus est à 00:00. On prend nos billets, et on attend. Vers 23h15, ayant un doute, je vais voir un chauffeur, il m’annonce que les billets étaient pour le matin. Apparemment, minuit c’est le matin. On a donc encore beaucoup d’attente pour le prochain bus qui est à 2h45, mais qui n’arrivera qu’à 3h15. Hormis cela, la nuit tranquille dans le bus, je suis contente, je n’ai aucun voisin ! 

Puis arrivée à Bogota se fait avec une petite énergie ! Ces derniers jours et les nombreuses heures de bus ont eu raison de moi ! 

Je passe 4 jours à me reposer et à profiter des restaurants de Bogota. Par chance le Airbnb a un sauna à disposition ! 

Puis retour dans le nord avant de quitter pour de bon la Colombie !

Avec pour première étape Santa Marta et comme deuxième étape Barranquilla pour le 3ème carnaval au monde ! J’y rejoins des amis et on fait la fête dans la rue ! Les Colombiens sont très accueillants ! Très bonne ambiance ! 

Mon hostel à Rio

Alentours El Rio de Buricata

Parc Tayrona

Parc Tayrona

Parc Tayrona

Mon dortoire à 24 mais autour d’un arbre

Coucher de soleil au Journey Hostel

Parc Tayrona

Parc Tayrona

Parc Tayrona

Semaine 29 | 28 Mars 2022 | Colombie 🇨🇴

One last ride Colombia!

La semaine commence avec un réveil sur Barranquilla et un retour compliqué sur Santa Marta ! Le carnaval aura eu raison de ma fatigue. Mais direction El rio de Buricata pour un hostel au milieu de la jungle ! Après 2 petites heures de bus et un moto taxi, je découvre un splendide hostel ! Le parfum des fleurs est enivrant et la nourriture délicieuse ! Je dors dans un dortoir de 24 lits (c’est énorme), mais dehors. Nous sommes abrités par un immense “parasol/palmier” de plusieurs mètres et les lits organisés autour d’un arbre. C’est original mais je dors bien ! Je suis contente de retrouver la nature luxuriante de la Colombie et de prendre un peu de temps pour moi. 

Après 2 jours relativement tranquilles direction le parc Tayrona et un hostel plutôt sympa qui se trouve en bordure. Bon la nourriture ce n’est pas ça, mais l’hostel est magnifique et le coucher de soleil splendide ! J’ai été surprise du monde dans le parc, car il est payant et il faut faire au moins 2h de randonnée pour arriver sur la jolie plage. Mais apparemment beaucoup de familles étaient motivées en semaine ! Mais cela reste une belle expérience dans un joli parc. 

Puis le week-end je fais mes adieux à mes derniers compagnons de voyage avant de quitter la Colombie pour le Pérou. C’est un moment assez particulier car je sais que je ne vais pas retrouver les personnes que j’ai rencontré tout au long de mon voyage, mais c’est un nouveau chapitre qui démarre ! 

Bon, un nouveau chapitre qui a un peu de retard dû à un problème technique de mon avion et les 7h de retard que cela a inclus ! 

J’arrive épuisée à Lima, mais je reçois un chaleureux accueil à mon nouvel hostel (Kokopelli  Baranco – Lima). Je vais y faire du volontariat et prendre des photos en échange de l’hébergement. 

Le lendemain, je découvre le sublime hostel (style art déco) dans lequel je vais rester et je commence mes photos tout en profitant de mon après-midi pour me