Comment organiser son voyage au Nicaragua ?

¡Deacachimba veut tout simplement dire WOW dans le jargon nicaraguayen. 

C’est un peu la sensation d’émerveillement que j’ai eu en découvrant ce pays et pour bien des raisons ! 

Vous trouverez donc sur cet article, tous les conseils pour préparer au mieux votre visite du pays et savoir à quoi vous attendre sur place ! Mais avant toute chose, rapide présentation du pays !

Le Nicaragua

Le Nicaragua est un pays d‘Amérique Centrale dont la capitale se situe à Managua. La superficie du pays est de 108 890 km2 pour une population de 17 153 288 habitants (672 051 km2  et 68 014 000 habitants pour la France). 

Langue officielle

Espagnol

Monnaie / Devise

Cordoba

Fuseau
horaire

UTC -6

Indicatif téléphonique

+505

Office du Tourisme

/

Prise
électrique

Prise A

Vous l’avez compris, le Nicaragua n’est pas le plus grand des pays d’Amérique Centrale et pourtant, il cache bien des trésors. 

Voici donc tous les points qui vont vous aider à organiser votre voyage au Nicaragua !

Les essentiels de voyage

Retrouvez ici les indispensables pour vous aider à préparer pour votre voyage au Nicaragua !

1. Se rendre au Nicaragua

Depuis la France, peu de choix s’offre à vous pour vous rendre sur le territoire nicaraguayen. Les simulations sont pour le trajet ALLER, et les prix peuvent varier d’une saison à une autre.

Avion

17h35 | 707 € | 2 t de CO2 
Pour faire un Paris – Managua, le trajet comprend deux escales à Washington et San Salvador. Le mieux est sûrement de se rendre sur San José au Costa Rica puis de prendre un bus. C’est généralement mieux de visiter le Nicaragua et d’autres pays autour. 

2. Documents / VISA pour entrer au Nicaragua

Pour les ressortissants français, il n’est pas nécessaire d’avoir d’un VISA pour entrer sur le territoire pour un court séjour. En revanche, il faut son passeport et le billet aller-retour (preuve de sortie de territoire) à montrer aux frontières. Les services de police apposeront un tampon qui validera votre séjour. Si vous passez par voie terrestre, il est impératif de se rendre à un poste frontalier afin de se faire régulariser. Une taxe de 10$ dit être payé à l’entrée du pays.

Pour un court séjour touristique au Nicaragua, vous pouvez rester 90 jours sur le territoire. Il faut cependant noter qu’il est INTERDIT de pratiquer une activité rémunérée ou bénévole sans autorisation sous peine d’expulsion. La pratique est différente, j’ai rencontré de nombreux volontaires dans les hostels.

3. Vaccin au Nicaragua

L’institut Pasteur insiste pour se faire vacciner contre l’hépatite A. Ensuite, les autres vaccins vont dépendre des régions où vous souhaiter vous rendre. Il sera donc conseillé de se faire vacciner contre l’hépatite B, la rage, et la typhoïde. A noter qu’un traitement préventif contre le paludisme peut être préconisé aussi.

4. Sécurité au Nicaragua

Il est important de se renseigner sur le site du ministère des affaires étrangères pour connaître les régions où être plus précautionneux avec la sécurité.

Le site NUMBEO propose de voir le niveau de criminalité par ville. Le site internet montre différentes catégories (agression, insulte, vol, corruption) qui permettent de se donner une idée de là où on va.  Les données sont indiquées selon le ressenti de personnes qui ont visité les lieux.

Pour ma part, je me suis toujours sentie bien au Nicaragua. Parfois, un peu observée, mais rien de méchant. Je faisais attention (pas montrer d’objets de valeurs, ranger l’appareil photo quand je ne l’utilise pas, pas traîner seule dans les rues à la nuit tombée, rentrer en taxi après une soirée). Bien sûr, j’adaptais mon comportement aux différentes villes. Mon ressentit n’était pas toujours à 100% (sécurité), mais il a toujours été entre 80% et 100%.

Si vous faites un voyage de plus de 15 jours, il est fortement conseillé de vous rendre à l’ambassade française une fois arrivé sur place. Ceci afin de vous enregistrer et de donner votre itinéraire (en cas de problème on sait où vous chercher et vous évacuer). Il est conseillé aussi de vous enregistrer sur ARIANE qui permet d’être alerté par SMS en cas de problème sur le territoire et des consignes de sécurité.

5. Assurance au Nicaragua

Aucune assurance n’est obligatoire pour entrer au Nicaragua, mais la sécurité sociale ne s’applique pas en dehors de l’Europe. Il est conseillé d’en prendre une selon la durée de votre voyage et pour bien la choisir, rendez-vous sur cet article ! A noter que certaines cartes bancaires proposent des assurances liées à votre voyage pour une durée maximum de 90 jours. Il faut donc se renseigner auprès de sa banque pour en connaître les détails.

Pour ma part, j’ai décidé de faire confiance à Chapka Assurances, pour découvrir mes raisons voici l’article : Comment bien choisir son assurance voyage ?

6. Monnaie au Nicaragua

La devise utilisée au Nicaragua est le córdoba (C$). Son taux de change est de 38,53* C$, pour 1 €, soit 1 C$ = 0,026€.

Vous pouvez prévoir des euros à changer sur place, ou bien retirer directement sur place. Il faut aussi vous renseigner sur les frais bancaires liés à l’utilisation de votre carte bancaire (paiement ou retraits) afin de ne pas avoir de méchantes surprises. Dans tous les cas il faut prévenir sa banque de son voyage car elle pourrait bloquer votre carte bancaire pour risque de fraude.

Il est conseillé de prendre des précautions quand vous retirez de l’argent. Comme privilégier les ATM en intérieur, être discret, ranger son argent avant de sortir de l’ATM, éviter de retirer de grosses sommes d’argent si vous ne pouvez pas rapidement mettre en sécurité la monnaie.

* le taux peut fluctuer entre 0,030€ et 0,023€ pour 1C$

Au quotidien pendant le voyage

Toutes les choses du quotidien que vous allez rencontrer ! 

7. Communiquer au Nicaragua

Langue

Les Nicaraguayens parlent espagnol. Il est toujours agréable de connaître quelques mots en espagnol pour communiquer (ne serait-ce que les formules de politesse).

Forfait mobile

L’indicatif pour recevoir un appel vers le Nicaragua est le +505 et vers la France est le +33.

Le réseaux 4G est assez bien développé selon les fournisseurs, mais de manière générale, la couverture mobile se trouve près des villes et des routes principales. Pour connaitre la couverture mobile des fournisseurs locaux, le site Nperf  permet de visualiser les zones en fonction du réseau (de la 2G à la 5G).

Si vous avez un forfait mobile sans option internationale, alors vous serez facturé selon les modalités de votre contrat téléphonique. Certains opérateurs proposent des options vous permettant d’avoir droit à un certains nombres de SMS / Go d’internet / d’heures d’appels. Pour un séjour de plus de 30 jours dans le pays, il peut être intéressant de prendre une carte SIM locale afin de bénéficier des avantages d’internet. Les trois fournisseurs les plus connus sont Telcel, Movistar et AT&T. La carte SIM s’achète généralement en supérette, mais la recharge de communication peut se faire dans divers lieux. Il faut noter que lorsque vous acheter une carte SIM prépayée avec “internet illimité”, c’est uniquement certains réseaux sociaux (Facebook, Instagram, WhatsApps) qu’ils le sont. En dehors de ces applications, vous consommerez le montant que vous avez mis en internet. Donc il faut faire attention à la manière dont vous utilisez votre crédit internet. 

Quoiqu’il en soit, pour garder contact avec ses proches, l’application WhatsApp remplace très bien les SMS.

WIFI

Il est possible de trouver du WIFI dans tous les établissements touristiques ou presque ! Les hôtels, hostels, restaurants, les gares routières sont généralement équipés même si la qualité du réseau peut varier. 

8. Se déplacer au Nicaragua

Le Nicaragua est relativement étendu. Même si les parties touristiques sont concentrées sur la partie ouest du pays, il peut se poser la question du transport. Et ce choix peut se montrer important en fonction de votre temps et de votre budget. Il y n’y a pas vraiment de lignes aériennes entre les villes et pas du tout de lignes ferroviaires. Mais pour se déplacer au quotidien ou sur de grandes distances, vous pouvez vous tourner sur les solutions suivantes :

Voiture

Coût : €€€
Réseau / Infrastructures : Les routes sont généralement en bon état, il est donc facile de pouvoir se déplacer en voiture. Toutefois, il est conseillé de ne pas conduire de nuit dans certaines zones. Donc bien se renseigner auprès des locaux. 

Avantages :  liberté de mouvement, confort
Inconvénients :  coût, sécurité

Bus

Coût : €
Réseau / Infrastructures : Le réseaux de bus locales est bien développé au Nicaragua, ce qui rend les déplacements entre villes possible. En revanche, étant des bus locaux, vous aurez sûrement à faire des changements et n’aurez pas de grands conforts. Pour les changements, parlez en aux chauffeurs et personnes aidants les voyageurs. Ils vous aideront à changer de bus avec vos bagages. 

Avantages :  prix
Inconvénients :  liberté de mouvement, confort, fatiguant

Navette

Coût : € €
Réseau / Infrastructures : Les navettes sont très courantes au Nicaragua. Cela permet de faciliter les déplacements des touristes. Ils se font  mini-bus/van. C’est l’idéal pour des moyennes/longues distances. En revanche, ne comptez pas trop sur votre confort, mais cela à l’avantage de ne pas avoir de changements. Si vous avez des bagages, pas de soucis, ils trouvent toujours de la place pour les faire rentrer.

Avantages : moins fatiguant que les bus, organisation
Inconvénients :  confort, prix

Taxi

Coût : €€
Réseau / Infrastructures : Il existe de nombreux taxis dans les villes, généralement vous n’aurez pas de mal à en trouver. Et si c’est le cas, vous pouvez demander à n’importe quel hôtel/restaurant d’en appeler un pour vous. Il faut généralement négocier le prix du taxi, je vous conseille de demander le prix à un local pour votre destination pour avoir une idée sérieuse de la course. Au niveau sécurité, fiez-vous à votre instant et n’hésitez pas à prendre en photo la plaque d’immatriculation et la license (avec son autorisation).

Avantages : confort, rapide
Inconvénients :  prix

9. Conduire au Nicaragua

La conduite

J’ai conduis 2 fois au Nicaragua. Les 2 fois un scooter sur Omotepe (île) et la conduite s’est très bien passée. Et après observation des chauffeurs, Ils ont une conduite assez dynamique, mais rien d’inconfortable. 

Limites de vitesse

En ville, la limite est généralement de 45km/h, sur les routes rurales à 60km/h et sur autoroute à 100km/h. Toutefois, il est conseillé de toujours être prudent concernant les limites de vitesse. La police peut vous arrêter sous un faux prétexte et vous demander de l’argent pour “excès de vitesse”. 

Permis de conduire

Le permis de conduire français est reconnu par le gouvernement nicaraguayen pour un séjour de 90 jours, il n’y a donc aucune démarche à effectuer.

10. Se loger au Nicaragua

C’est assez facile de trouver un logement au Nicaragua et notamment pour les backpackers. De nombreuses solutions existent comme les hôtels (Booking.com), les hostels (Hostelworld), chez l’habitant (Couchsurfing). Vous pouvez trouver des logements pour tous les budgets. Attention toutefois à réserver à l’avance pour les villes touristiques, le week-end le choix peut se réduire.

11. Se nourrir au Nicaragua

Pique-Nique

Pas beaucoup de street-foods dans les rues, mais il est possible d’en trouver un peu. Ciblez ceux avec beaucoup de locaux pour être sûr de la qualité et pour ne pas tomber malade. Il est assez facile de trouver des sandwichs et des chips dans les supérettes.

Fast-Food

Vous pouvez trouver des fast-food au Nicaragua. Ce sont surtout les plus grandes marques américaines. Les prix sont supérieurs à des street-food, mais restent abordables.

Restaurant

Vous pouvez trouver de tout dans les grandes villes. Plus la ville sera petite, plus les restaurants seront locaux. Les options végétariennes peuvent être présentes, mais les options végan sont assez rares. Généralement, les prix restent assez abordables car vous pouvez trouver de tout.

Supermarché

Ce n’est pas le plus évident car il n’y a pas de petites supérettes où faire ses courses. Il y a beaucoup de supérettes mais avec des snacks, donc privilégier les grands supermarchés en extérieur de ville ou les marchés locaux pour faire ses courses alimentaires.

Les petits plus qui peuvent vous sauver

Ces petites questions que vous vous poser (ou pas), mais qui peuvent vous éviter des situations inconfortables.

12. Les pourboires au Nicaragua

Le pourboire est d’usage, il est donc bien vu de laisser un pourboire. Il est, d’ailleurs, très mal vu de ne pas le faire quand le service a été de qualité (taxi, serveur, conducteur de bateau, guide). Au restaurant, il est conseillé de laisser entre 10% et 15% de la note finale. Dans certains établissements, il est écrit le coût du pourboire sur l’addition, mais cela reste rare, vous pouvez donner ce que vous voulez (dans certains cas cela peut monter jusqu’à 25% du prix de l’addition).

13. Les arnaques courantes au Nicaragua

Le touriste est une proie facile pour certaines personnes malintentionnées. Voici une liste d’arnaques courantes :

  • Vendeurs peu scrupuleux (qualité produit, origine, prix)
  • Pickpocket 
  • Mauvais change (vérifiez la monnaie rendue)
  • Mauvaises additions (pour les groupes, il arrive qu’ils rajoutent des plats, surtout si vous avez commandé de l’alcool)
  • Faux taxis (faire attention à choisir ceux officiels)

Vous trouverez une liste plus exhaustive sur ce site : https://travelscams.org/north-america/nicaragua/

14. La meilleure saison pour partir au Nicaragua

Le Nicaragua possède un climat tropical et possède donc 2 saisons : la saison sèche (novembre – avril), et la saison humide (mai – octobre). Il est préférable de se visiter le pays en saison sèche afin de pouvoir en profiter pleinement et éviter l’humidité. Cependant, il faut noter que toute l’année les températures restent chaudes : entre 28°C et 31°C en moyenne. Il est donc possible de visiter le pays n’importe quand si on n’a pas peur de la pluie.

Le niveau d’humidité peut parfois être vraiment très pesant. Autrement, les chaleurs restent largement soutenables en faisant attention (boire de l’eau, se protéger, aller à l’ombre). 

15. Quel adaptateur pour le Nicaragua ?

Il faut s’équiper d’un adaptateur de type A pour pouvoir brancher vos appareils électroniques sur les prises nicaraguayennes. Ceci est d’autant plus important que le voltage est différent de celui en France : 120 Volt au Nicaragua / 220 en France. 

16. Utiliser son drone au Nicaragua

Les drones sont interdits au Nicaragua. Si vous l’apportez et que les douanes le voient, ils peuvent vous le confisquer.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour organiser au mieux votre voyage au Nicaragua ! 🇳🇮

Quelques photos du Nicaragua ...